Le centre hospitalier Monkole placé au niveau des standards internationaux

Représentant le chef de l’Etat, le ministre de la Santé, Felix Kabange a procédé, le 2 juin 2014, à l’inauguration du centre  hospitalier mère et enfant de Monkole dans la commune de Mont Ngafula.  Cet hôpital qui sert aussi de référence pour la zone de santé de Mont Ngafula I est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement de la RDC, les fondations privées ainsi que des bailleurs comme la France, la Belgique, l’Espagne, le Japon, l’Italie, la Suisse ainsi que l’Argentine pour un montant total de 25.735.000 euros dont 17.815.000 euros proviennent des subventions publiques et privées et 7.920.000 de prêts à court et moyen terme.

 Avec une surface de 15.600 mètres carrés et une capacité d’accueil de 168 lits, il comporte deux sous- sols, un rez de chaussée, trois étages et une terrasse.  Considéré comme une réussite écologique, le bâtiment est une petite industrie dans le sous-sol et sur le toit avec des groupes d’eau glacée, des centres de traitement d’air, une centrale de traitement de l’acidité de l’eau, des pompes d’adduction d’eau, un réseau de lutte anti incendie, des générateurs, une unité de production d’oxygène, etc. Il offre des services comme les consultations en gynécologie, pédiatrie avec soins intensifs et néonatologique, la médecine interne, chirurgie avec deux blocs opératoires. Un laboratoire pour des examens en parasitologie, hématologie et bactériologie ainsi qu’une pharmacie, leur banque du sang et diagnostic par image font aussi partie des services opérationnels dans ce centre hospitalier mère et enfant de Monkole.

L’agrandissement du complexe hospitalier, ainsi que le lancement de nouveaux services s’inscrivent dans le cadre des objectifs fixés par Monkole. Il s’agit de mettre à la disposition des Congolais un hôpital qui couvre toutes les nécessités de la population. A cela s’ajoute aussi la volonté de fournir au patient et à sa famille une attention sanitaire de qualité qui respecte sa dignité, sauvegarde son intimité et contribue à son bien-être physique et spirituel. C’est aussi une manière de permettre à la RDC d’atteindre l’objectif 5 du millénaire pour le développement d’ici 2015. Il s’agit là de la réduction du taux de la mortalité maternelle et infantile à travers des services de qualité rendus à la population.

Avec 306 professionnels, le centre hospitalier et les structures qui y sont associées font la fierté non seulement de la commune de Mont Ngafula en constituant un véritable pôle de développement mais aussi  celle de la RDC en participant aux programmes nationaux de santé, a indiqué Léon Tshilolo, son médecin directeur. Il a comme particularité, a poursuivi le médecin directeur, le fait d’attacher une importance spéciale aux services de base. Il faut signaler que Monkole est un hôpital privé intégré au système de santé de la RDC. Il a été créée fin 1989 à l’initiative d’un groupe de Congolais et quelques européens résidents à Kinshasa qui ont considéré que la zone avait besoin d’être appuyée. Actuellement, 100.000 personnes sont prises en charge chaque année, et 84.000 consultations réalisées dans ses 14 bureaux ainsi que dans les trois dispensaires antennes. Il a été désigné, en 2001, hôpital général de référence de la zone de santé Mont Ngafula I, avec une couverture d’environ un demi-million d’habitants. Il offre aussi une formation professionnelle spécialisée aux médecins et personnel sanitaire de la RDC par le biais de l’école d’infirmières et du centre de formation et d’appui sanitaire.

Yves Kadima

Leave a Reply