Le Cenadep et WWF/Belgique veulent mettre ensemble les pêcheurs de Mai-Ndombe

peche_13_01Le centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire  (Cenadep) en partenariat avec l’ONG internationale WWF/Belgique,  ont procédé au lancement du projet « NdjambaNdjale 2», hier jeudi 7 août 2014 dans la salle de Kabinda Center dans la commune de Ligwala. La tribune d’honneur était occupée par Baudouin Hamuli président du conseil d’administration,  Danny Singoma directeur général, Alphonse Nyanya, conseiller du ministre de l’Agriculture, Pêche et Elevage, le représentant de WWF/        Belgique en RDC et Jean Pierre Bokole, député élu de la circonscription d’Inongo dans la province du Bandundu.

             «DjambaDjale 2 » est un projet de cogestion et conservation des ressources halieutiques du Lac Mai-Ndombe.  Il vise à organiser et regrouper 1000 pêcheurs qui pratiquent la pêche sur le lac Mai-Ndombe.      Lors de cette première phase étaient que le Cenadep et WWF ont reussi à organiser et structurer 1000 pêcheurs de cette zone. L’idée majeure est celle d’améliorer les conditions de vie et d’augmenter la durabilité des stocks de poissons en préservant les ressources naturelles et en développant les alternatives de la pêche.

            Cette seconde phase a quatre perspectives principales :

- les pêcheurs et les chefs traditionnels se structurent et sont reconnus comme  co- gestionnaires d’une pêche durable à l’échelle du lac ;

- les pêcheurs connaissent l’écologie des poissons commerciaux du lac et mettent en place des plans et outils de gestion durables des stocks ;

- les  familles des pêcheurs testent des activités   alternatives à la pêche dans le respect des ressources naturelles (poissons, eau, foret, etc.) ;

- les femmes et peuples autochtones sont valorisés au sein du projet et une sensibilisation des pêcheurs à la problématique du Sida est intégré dans le projet.

           Il faudrait noter que cette cérémonie du lancement était suivie d’un séminaire sur les défis de cogestion et conservation des ressources dans cette partie de la république.

      Organisé à l’intention des différentes parties prenantes au projet : (le Concepteur, les organisations de la société civile et celle des pêcheurs, les partenaires, etc.), il avait pour objectif de partager avec les acteurs clés les informations sur le projet « NjambaNjale  2» et faire une remise à niveau de nouveaux animateurs du projet.

              Dorcas NSOMUE

Leave a Reply