Le budget agricole trop maigre

Les participants à une conférence organisée à Kinshasa du 28 au 29 juin 2011 sur le thème «la sécurité alimentaire est-elle nécessaire et possible» ont recommandé au gouvernement congolais d’augmenter le budget alloué au secteur agricole, conformément aux accords de Maputo, afin redynamiser la recherche appliquée, renforcer le système de formation et de vulgarisation agricole, améliorer les infrastructures rurales, subventionner les intrants et équipements agricoles. Rappelons que les Accords de Maputo dont la Rd Congo est signataire demandent aux Etats de l’Afrique australe d’affecter 10% de leur budget à l’agriculture. La Rd Congo n’affecte que 3% de son budget à l’agriculture.

Ils ont aussi recommandé au gouvernement d’élaborer un plan directeur d’aménagement du territoire, de promulguer la loi sur les principes fondamentaux relatifs à l’agriculture, d’impliquer la société civile et le secteur privé dans la révision de la loi foncière. 

Les organisations des producteurs agricoles ont été invitées à faire entendre leur voix  à travers une représentation permanente au niveau de toutes les provinces et au niveau national, de sensibiliser les producteurs sur la loi portant principes fondamentaux relatifs à l’agriculture dès que promulguée et assurer un suivi de son application effective sur terrain.

 

Les participants ont recommandé au secteur privé d’investir dans la création de la valeur ajoutée aux produits agricoles ainsi que dans l’importation et la production des intrants agricoles.

Pour tous les acteurs impliqués dans le secteur agricole, la conférence leur recommande d’instaurer un cadre de concertation permanente entre le secteur public, les entrepreneurs privés et les organisations de producteurs à tous les niveaux, de soutenir l’approche GIFS (Gestion intégrée de la fertilité des sols) qui donne une place primordiale aux engrais minéraux pour arriver à la sécurité alimentaire en Rd Congo.

JRB

Leave a Reply