Lancement du projet «Shuga Radio» contre le Sida chez les jeunes

Le Programme national de santé de l’adolescent (PNSA), en collaboration avec le PNMLS et avec l’appui de l’Unicef, a lancé l’initiative « Shuga Radio : rester en vie » le mercredi 27 juin 2012, dans la salle des réunions du PNSA, à  la Clinique Kinoise, dans la commune de la Gombe. Il s’agit d’une série théâtrale radiophonique destinée à prévenir le VIH/Sida chez les adolescents et jeunes, en encourageant l’utilisation plus accrue des services de Conseil et Dépistage Volontaire. Le  lancement a été parrainé par le directeur Kalume qui représentait le secrétaire général de ce ministère, empêché.
 Il a utilisé la méthode participative pour amener l’assistance à la compréhension de certaines notions, telles que « Sida », « Shuga »,  : déformation opérée par les jeunes au Kenya du terme anglais sugar (sucre), etc. Il s’est réjoui de cette initiative multi-pays qui vise à prévenir l’infection de cette pandémie parmi les jeunes et particulièrement les adolescents.
Il convient de noter que cette série théâtrale, composée de 12 épisodes et de 2 magazines, s’articule autour du triptyque amour, sexe et argent. D’abord, « Shuga amour » qui traite du multi-partenariat sexuel, de l’utilisation du préservatif, du test et du dépistage volontaire du VIH  en couple. «Shuga sexe » se penche sur le viol  et les violences sexo-spécifiques, l’abus de l’alcool comme facteur de risque, la vie positive des personnes  vivant avec le VIH. Enfin, « Shuga argent » aborde des sujets relatifs au commerce du sexe, à l’estime de soi, au diologue intergénérationnel entre les parents et les enfants et la transition qu’induit  le changement de mode de vie de la campagne en ville.
 
Par ailleurs, le chef du Programme Education à l’Unicef, Mme Cécilia Baldeh, qui représentait son organisme à cette manifestation, a salué la disponibilité et l’engagement des autorités gouvernementales de la RDC à assurer aux enfants congolais, surtout aux adolescents et jeunes leurs droits à l’éducation, à la santé, à l’information et au bien- être. Elle a noté que la diffusion de cette série théâtrale radiophonique retrace le vécu quotidien des jeunes africains dont ceux de la RDC et accompagne les efforts du  gouvernement dans la cadre de l’initiative « zéro nouvelle infection » lancée par le Chef de l’Etat. En effet, elle a souligné que l’ignorance couplée à la persistance des comportements à risque met les jeunes dans une situation d’extrême vulnérabilité vis-à-vis du VIH. Les statistiques le prouvent éloquemment. Enfin, le directeur national de PNSA, Mbadu,  a présenté l’origine de la série
Il convient de rappeler que cette série radiophonique a été développée par un groupe de 30 jeunes filles et garçons venant de l’Afrique du Sud, du Lesotho, du Kenya, de la Tanzanie, du Cameroun et de la RDC. Elle est diffusée en Anglais, en Français et en Swahili.
 
SAKAZ
 

Leave a Reply