LAC : tentative de remise en question des résolutions des Concertations

LACLes rideaux sont tombés samedi à la mi-journée sur les travaux des Concertations nationales qui ont réuni les forces vives de la Nation autour du tapis vert du 07 septembre au 05 octobre 2013.  Des états des lieux ont été organisés dans les différents groupes thématiques autour des problèmes cruciaux qui se posent dans tous les secteurs de la vie nationale. Si de millions de Congolaises et de Congolais se sont plaints d’être maintenus pendant quatre semaines, dans l’ignorance totale de l’évolution des travaux dans les différents groupes de réflexion, tel n’est plus le cas aujourd’hui où l’accès aux documents de ces importantes assises est rendu aisé aux médias écrits et audiovisuels.

Nous aimerions nous appesantir sur les travaux du groupe thématique « Gouvernance, Démocratie et Réformes institutionnelles » dont les états généraux, après l’examen des états des lieux sur la gouvernance politique et socioculturelle de la République Démocratique du Congo dressés par les différentes composantes sociopolitiques invitées aux Concertations nationales, ont dégagé des pistes de solutions consensuelles coulées sous la forme de résolutions.

Des résolutions pertinentes en faveur de LAC-Sarl

 Pour ne parler que du secteur du transport aérien, singulièrement de la compagnie aérienne nationale LAC-Sarl qui a défrayé la chronique plusieurs mois durant autour de la campagne éhontée sur sa dissolution menée tambour battant  par certains membres du gouvernement en plein quinquennat du social décrété par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, force est de noter que le groupe thématique ci-évoqué s’y est penché en apportant des solutions idoines.

S’agissant de la Gouvernance socioculturelle, particulièrement dans les secteurs de l’emploi, de la politique salariale et de la lutte contre la pauvreté, une résolution a été prise pour trouver une solution satisfaisante à la situation des Agents de CITY TRAIN, STUC et LAC. (Gouvernance socioculturelle, point C 23).

Dans les secteurs des infrastructures de base, une autre résolution a été prise en matière de réseau aérien recommandant de réhabiliter et moderniser la Compagnie nationale aérienne. (Gouvernance socioculturelle, point I.5, 5.1).

Les résolutions ainsi arrêtées de manière consensuelle par les concertateurs ont été favorablement accueillies dans toutes les couches sociopolitiques et professionnelles de la Nation. Tout le monde s’est frotté les mains à l’idée de disposer enfin des pistes de solutions crédibles qui puissent baliser la voie de la relance de la compagnie aérienne nationale LAC-Sarl de manière viable, fiable et durable.

Des combats d’arrière-garde contre toute relance de LAC-Sarl

Ragaillardis par ces résolutions des Congolaises et Congolais en concertations nationales, les Cadres et Agents de Lignes aériennes congolaises, LAC-Sarl viennent d’adresser leurs vifs remerciements à l’Initiateur de ce forum national ainsi qu’aux concertateurs à travers le praesidium.

Au moment où les insomnies des travailleurs de LAC-Sarl semblent s’estomper, des combats d’arrière-garde viennent d’être déclenchés dans certains milieux politiques et professionnels où, contre toute attente, des dirigeants bien identifiés continuent de ramer à contre-courant pour bloquer toute voie de sortie de LAC-Sarl de cette longue traversée du désert.

Des sources proches de l’immeuble de la SCTP, ex ONATRA nous apprenons que des réunions se tiennent entre les responsables de certaines compagnies aériennes étrangères de l’Occident approchées pour participer activement à la création de la nouvelle compagnie aérienne en remplacement de LAC-Sarl.

Les résolutions déjà bafouées par certains ministres

Reçus lundi et hier mardi, ces responsables dont les compagnies traversent des périodes de fortes turbulences, ne demandent pas mieux que l’obtention de l’éclipse totale de LAC-Sarl pour s’engouffrer dans l’espace aérien ainsi dégarni et s’imposer à travers des compagnies feeders dont la stricte mission se limite à leur apporter les passagers et le fret nécessaires à la rentabilité de leur exploitation.

Si de telles tractations biaisées se poursuivent encore dans le but de concrétiser ce plan machiavélique, force est de regretter la démarche de certains ministres  qui crachent déjà  sur les résolutions pertinentes des concertations nationales auxquelles ils ont tous pris une part très active.

En attendant la livraison de grandes décisions annoncées par le Chef de l’Etat devant les deux chambres de la représentation nationale réunies en Congrès, les Cadres et Agents qui sont au faîte de tout ce qui se trame sur leur dos dans l’immeuble du boulevard du 30-Juin, sont déterminés à se prendre en charge et à barrer la route à toute tentative  visant  la liquidation de leur entreprise et leur sacrifice sur l’autel des intérêts égoïstes de beaucoup de dirigeants tapis dans l’ombre.

Les membres du comité de suivi de la mise en œuvre des résolutions des Concertations nationales sont interpellés pour ouvrir l’œil, et le bon, de manière à étouffer dans l’œuf toute velléité du genre et décourager ainsi tous les inciviques dans leur persistance à transformer en lettre morte toute résolution positive liée à l’amélioration de la vie nationale.                  Kimp 

Leave a Reply