La VSV réclame le corps du chauffeur Fidèle Bazana Edadi

La Voix des sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est choquée par la confusion entretenue délibérément  autour du corps non encore retrouvé de son chauffeur Fidèle BAZANA EDADI, membre effectif de la VSV.

Pour rappel, monsieur Fidèle BAZANA EDADI a conduit, mardi 01 juin 2010, à bord de la voiture de marque Mazda le Directeur Exécutif monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE au siège de l’Inspection Générale de la police Nationale Congolaise (IG/PNC), sise dans la commune de Lingwala où ce dernier avait rendez-vous à 17h30 avec l’Inspecteur Général de la PNC, Général John NUMBI TAMBO.

Une semaine après, la VSV est convaincue qu’après l’assassinat de son Directeur Exécutif dans la nuit du mardi 01 au mercredi 02 juin 2010, le chauffeur Fidèle BAZANA EDADI, porté disparu, aurait été également assassiné.

Aussi, dénonce-t-elle la confusion entretenue autour du corps de ce dernier qui demeure introuvable jusqu’à ce jour et exige que le service mis en cause, notamment la Police nationale congolaise (PNC), localise sans délai ni tergiversation la dépouille de Fidèle BAZANA EDADI en vue de fixer l’opinion sur le programme des obsèques de deux défenseurs des droits humains, tués pour leur engagement en faveur du respect et promotion des droits humains ainsi que la bonne gouvernance en République Démocratique du Congo.

En outre, la VSV s’insurge et dénonce fermement la profanation de la mémoire de la victime à travers le montage éhonté fait autour du corps sans vie de monsieur Floribert CHEBEYA BAHIZIRE par les commanditaires et exécutants de son ignoble assassinat.

En dépit de I’assassinat odieux de M. Floribert CHEBEYA BAHIZIRE, la VSV est déterminée à pour suivre sa mission de promotion et défense des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales afin de contribuer à la consolidation de la démocratie et l’avènement d’un Etat de Droit en RDCongo.

Tout compte fait, la VSV réitère sa position sur la mise en place d’une commission d’enquête internationale indépendante sur le double assassinat de son Directeur Exécutif Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et de son chauffeur Fidèle BAZANA EDADI en vue de faire toute la lumière et de sanctionner les commanditaires et exécutants de cet ignoble crime.

En définitive, la VSV exige :

- la cessation de toute mascarade par des sources policières tendant à distraire l’opinion sur les circonstances réelles desdits assassinats;

- la protection effective de tous les défenseurs des droits humains en RDCongo par le gouvernement, et ce, conformément à la Déclaration des Nations Unies de 1998 portant protection des Défenseurs des Droits Humains ;

- la sécurisation sans faille des familles des victimes Floribert CHEBEYA BAHIZIRE et Fidèle BAZANA EDADI ainsi que les animateurs de la VSV. 

Fait à Kinshasa, le 09 juin 2010.

LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

Leave a Reply