La Voix de l’Amérique renforce les capacités des journalistes congolais

Khalil Gueye de la Voix de l’Amérique et délégué de l’ONG « Votre santé, votre avenir » et Joan Mower, directrice au département du développement et du perfectionnement des médias relevant du Bureau international de la radiodiffusion, venus de Washington, ont animé hier mercredi 13 juin, à l’Hôtel Royal, un échange avec des représentants des médias congolais sur le thème « Défis du reportage sur la santé en RDC ».
En ce moment où les problèmes de santé publique préoccupent aussi bien les populations que les gouvernants, Khalil Gueye et Joan Mower ont saisi l’occasion pour partager avec les journalistes congolais de la presse écrite et audiovisuelle, leur longue expérience, le premier dans le traitement des informations sur la santé et la seconde, sur le renforcement des capacités des médias dans plusieurs pays.

Pour cadrer avec un problème de santé d’actualité, ils ont inscrit à cet échange, le débat sur le sida, et associé des experts pour apporter un certain éclairage. Il s’agit de trois médecins, le professeur docteur Liévin Kapend’a Kalala et Dr Mboyo, tous deux cadres de la coordination nationale du Programme national multisectoriel de lutte contre le Sida, Dr colonel Félix Tshala du Programme de l’armée pour la lutte contre le Sida, ainsi que Jean Lukela du Réseau national des organisations humanitaires et communautaires ( RNHOC).
Sur base de sa propre expérience, le journaliste Khalil Gueye a rappelé quelques principes journalistiques de base dans le traitement des informations sur la santé, et insisté sur l’obligation de donner une information qui réponde aux préoccupations de la population et participe à la résolution des problèmes de santé. Aussi le journaliste doit utiliser des mots simples et compréhensibles pour le commun des mortels, et dans ses interviews, il doit privilégier à la fois les préoccupations aussi bien des experts, que celles des populations, sur des questions spécifiques.
Joan Mower a évoqué plusieurs séminaires de formation qu’elle a animés dans le cadre de renforcement des capacités des journalistes africains, et fait valoir plusieurs approches qui permettent aux professionnels des médias de livrer au public, une information « utile » qui apporte des réponses aux questions que les populations se posent. Pour ce faire, le journaliste doit faire intervenir des spécialistes pour recueillir leurs pistes de solutions aux problèmes auxquels les populations sont confrontées.

Truvada, une nouvelle
tri-thérapie pour soigner
le sida

La seconde partie de cet échange a été consacrée au jeu des questions des journalistes et aux réponses des spécialistes. A la question portant sur les dernières trouvailles dans le traitement du sida, Dr Mboyo du PNMLS a signalé la mise au point depuis 2005, par la firme pharmaceutique américaine Gilead, d’une nouvelle tri-thérapie appelée Truvada qui traitent à la fois des gens malades, a révélé son efficacité comme premier traitement préventif du VIH/Sida. Ce produit qui coûte très cher, n’est pas encore à la portée de bourses modestes. Expérimenté avec succès sur plusieurs personnes malades et des séronégatifs, il attend l’autorisation de sa mise sur le marché par l’autorité américaine chargée de la réglementation pharmaceutique, qui interviendra le 15 juin prochain. Et pour sa contribution positive à plusieurs programmes sur le sida, il lui a été décerné un certificat d’appréciation.
Le Dr colonel Félix Tshala a entretenu les participants sur les efforts menés par le Programme de l’armée de la lutte contre le sida, dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur la prévention et la prise en charge des malades dans les différentes unités des nos Forces armées.
Jean Lukela s’est appesanti sur les obstacles enregistrés dans son programme de sensibilisation et les difficultés de collaboration avec les médias. Pour cette question, il lui a été recommandé de trouver une stratégie de communication avec des partenaires des médias.
Signalons que cet échange riche en enseignements, s’est terminé sur une note de satisfaction générale.


J.R.T.

Leave a Reply