La succession Mukeba dénonce la spoliation d’une de ses parcelles

justice-balance Après la mort de son père, la succession Mukeba Mutuebo est confrontée, depuis 2005 à plusieurs conflits autour des trois parcelles laissées par le défunt, dont celle située sur Panzi 12 dans la commune de Lemba.

             Information livrée hier mercredi 14 mai par le conseil représentant les intérêts de la succession devant le tribunal de grande instance de Matete au cours d’une audience publique sous RC 26863. Laquelle audience a eu lieu sans la présence de Denis Mudiayi Luse bien que régulièrement notifié. Cela étant, la succession Mukeba Mutuebo a confirmé devant les juges l’ouverture de la succession dont la gestion et la parcelle de Panzi dans la commune de Lemba a été confiée aux héritiers de la première catégorie. Cette mesure était aussi connue par Denis Mudiayi. Contre toute attente ce dernier veut s’accaparer de ladite parcelle. Assigné devant le tribunal de paix de Lemba, Denis Mudiayi a été condamné pour stellionat. Mais, le tribunal de paix  s’est déclaré incompétent pour ordonner son déguerpissement ainsi que l’annulation de la vente conclue par ce dernier au détriment des héritiers. Compétence qui relève, selon la succession du tribunal de grande instance. Raison de leur présence devant le tribunal de grande instance de Matete afin d’obtenir le déguerpissement de Denis Mudiayi ainsi que l’annulation de la vente de la parcelle querellée. Il est nécessaire que le tribunal fasse droit à sa requête car toutes les voies de recours ont été épuisées par Denis Mudiayi. Une fois que le jugement sera prononcé, il doit être exécutoire. Prenant la parole pour donner son avis avant la décision du tribunal civil, l’officier du ministère public a demandé le dossier en communication. Argumentant sa demande, l’organe de la loi a soutenu qu’étant une affaire de succession, il est de bon droit de recevoir ce dossier pour un examen approfondi afin que son avis n’énerve pas le droit.

Yves Kadima

Leave a Reply