La Sonas maintient le cap : Près de 520 personnes indemnisées au mois de mars à Kinshasa

sonasLa Société Nationale d’Assurances n’a pas croisé les bras au cours du mois de mars. Elle a répondu positivement à ses obligations  au cours des opérations «Jeudi Sinistre» en procédant à l’indemnisation de près de 520 victimes des accidents de circulation routière, des incendies ainsi que celles de la branche d’assurance vie. Ces victimes proviennent uniquement de la ville de Kinshasa.

Ces informations nous ont été fournies par le département de communication de la Société Nationale d’Assurances.

            C’est grâce à la politique managériale mise en place par le comité de gestion de cette entreprise d’assurances nationales que ses cas de sinistres ont été réparés. Face à ce comportement digne de respect des engagements vis-à-vis de ses assujettis, il y a de quoi féliciter Carole Agito Amela, Administrateur délégué ad interim de cette institution ainsi que tout le personnel.

 Comme il en est de coutume, l’indemnisation des sinistrés se fait chaque jeudi à l’agence de la 7ème Rue dans la commune de Limeté. Pour ce mois de mars, les opérations se sont déroulées en quatre phases :

- le jeudi 06 mars 2014: 113 victimes ont été indemnisées;

- le jeudi 13 mars : 132 dossiers ont été payés ;

- le jeudi 20 mars : 138 sinistrés ont été soulagés ; et enfin

- le  jeudi 27 mars, 135 personnes étaient invitées à cette opération hebdomadaire de la Société Nationale d’Assurances.

            Il faudrait souligner que les victimes indemnisées par la Sonas sont celles qui ont pu constituer « leurs dossiers en bonne et due forme » comme l’exige la procédure. Cependant, les dossiers exploités par l’assureur national sont ceux des agences de Yolo, 30 juin, Kingabwa, Bandalugwa, masina, Socimat, Kintambo, N’diji, Ngaliema, Mont-Ngafula, Fikin, Ndolo, Kasa-Vubu, Matete, etc.

Des femmes de la Sonas invitées à une lutte

communautaire

            Le monde entier célèbre chaque le 08 mars la «journée internationale de la femme ». En République Démocratique du Congo la ministre du Genre, Enfant et Famille a demandé aux Congolaises de passer cette journée en méditation. A cet effet, les femmes de la Société Nationale d’Assurances ont commémoré la journée dédiée à  la femme le mardi 25 mars 2014, dans la salle des spectacles de l’Espace Congo Loisirs, dans la commune de la Gombe.

            Au cours de cette matinée de réflexion, elles ont  consacré l’essentiel de leurs échanges à l’analyse des questions pertinentes relatives au genre. Cette réflexion était en outre basée sur la femme face à l’expansion du VIH/Sida en milieu professionnel.

            A cet effet, les thèmes débattus étaient notamment :

- les violences sexuelles basées sur le genre en milieu professionnel, exposé développé par Annie Matundu, experte au ministère du Genre, Famille et Enfant; et

- le VIH/Sida en milieu professionnel, un exposé rendu par le docteur Dieudonné Mwamba.

                  En prenant la parole au cours de ses échanges, Carole Agito Amela avait exhortée les femmes de la Sonas à constituer un noyau fort et efficace pour que le VIH/Sida ne s’invite pas au menu des relations entre homme-femme au sein de la Sonas. Puisque les conséquences se féminisent de plus en plus, selon l’intervention du docteur Dieudonné Mwamba.

                Quant au respect du principe de la parité et de l’égalité des changes entre hommes et femmes, la Sonas est en avance sur son temps. Car, sur les 32 agences existantes à Kinshasa, les femmes assument les fonctions de chefs d’agences dans 11 agences, avait martelé l’ADG a.i

Dorcas NSOMUE     

Leave a Reply