La Société civile met sur pied une Coalition «Education pour Tous»

Une nouvelle plate forme de lutte contre l’analphabétisme, appelée « Coalition nationale de l’Education Pour Tous en RDC » (CONEPT/RDC) a été présentée hier mardi 30 mars 2010, au Centre catholique « Cepas », dans la commune de la Gombe. A cet effet, un atelier était organisé non seulement pour cette présentation mais aussi et surtout pour l’examen et la critique de son plan annuel d’action. Cette nouvelle structure est composée de quatre piliers important que sont les syndicats des enseignants, avec comme  point focal le Synecat ; les associations de la Société civile du secteur de l’Education avec comme point focal le Recic national ; les chercheurs, avec comme point focal le Professeur Pierre Mukendi de la Faculté de Psychologie et Science de l’Education et, enfin, les organisations des médias spécialisées dans la question de l’Education.

Joseph Kenseka Monsenvula, directeur chef de service de ‘Education Pour Tous’ et représentant personnel du ministre de l’Enseignement primaire a affirmé, dans son mot de circonstance, la primauté de l’Education comme socle de tout développement et particulièrement du programme gouvernemental de « Cinq chantiers ». A cet effet, le gouvernement encourage le travail de la société civile congolaise qui, par le canal des syndicats des enseignants et des autres structures œuvrant dans le domaine de l’Education, a formalisé la ‘Coalition nationale de l’éducation pour tous en Rdc’. Le gouvernement s’est montré satisfait du but principal  poursuivi, à savoir, la promotion de la participation effective et efficace de la société civile dans la question de l’accès gratuit à une éducation de qualité pour tous les enfants congolais et encourage, à cet effet, la recherche de la promotion de l’Education de qualité pour tous les enfants et adultes analphabètes de notre pays.

Recherche de la gratuité et de la qualité au niveau de l’EPSP

Chantal Kalala, chargé de communication  et plaidoyer à la CONEPT/RDC a signalé que cette structure a été créée  le 1er janvier 2009 par les syndicats des enseignants et des structures partenaires de la Société civile ; interpellés par l’accessibilité difficile des enfants dans les écoles, la baisse du niveau de l’éducation et la non gratuité de l’éducation au niveau primaire et secondaire. La Conept/Rdc s’est ainsi assigné pour but d’atteindre une promotion participative effective et efficace de la Société civile dans la question de l’accès gratuit à une éducation de qualité à tous les enfants de ce pays. Concernant les ressources financières de Conept, elle a précisé qu’elles proviennent de la collecte des droits d’adhésion, des contributions des structures membres, des subventions de l’Etat et des fonds obtenus auprès des partenaires engagées dans le renforcement des capacités des organisations de la Société civile.

Séraphin Manda, coordonateur de la Conept, a planché sur un aperçu du ‘Fonds de la Société Civile pour l’Education’ (CSEF) qui est une allocation accordée par le « Fonds de Développement du Programme Education de l’Initiative Fast Track (FTI) de la Banque mondiale. Parmi ses objectifs, ce fonds apporte un appui aux coalitions nationales, afin qu’elles puissent effectivement participer au dialogue avec le gouvernement en vue de l’atteinte des objectifs de l’Education pour tous. La présentation du programme d’action pour un autre membre de la Conept a précédé le débat, les critiques et les suggestions pour la réussite de l’action éducative envisagée.

SAKAZ 

 

 

 

Leave a Reply