La Société civile d’accord avec Boshab et Kengo

Le Réseau de la société civile pour la réforme du secteur de sécurité et de justice (RRSS) a plaidé, lors d’une conférence de presse tenue samedi 18 septembre 2010, pour une police nationale congolaise professionnelle et motivée, en perspectives des élections annoncées pour 2011. 

Le RRSS a, dans la foulée, salué la pertinence des discours d’ouverture des sessions ordinaires de l’Assemblée nationale et du Sénat prononcés par les présidents de deux chambres du parlement mercredi 15 septembre.

Le coordonnateur du réseau, Emmanuel Kabengele, qui s’adressait ainsi aux journalistes, s’est déclaré satisfait que les allocutions d’Evariste Boshab et de Léon Kengo aient, dans leurs articulations, intégré les principales préoccupations soulevées par la pétition du Réseau déposée au cabinet de l’Assemblée nationale et qui plaidait pour l’adoption « urgente » de la loi portant organisation et fonctionnement de la Police nationale congolaise.

 « Le Réseau exhorte néanmoins ses élus nationaux à inscrire en ordre utile et de manière expresse l’adoption de la loi (…) car s’ils ne le font pas maintenant, on ne sait plus espérer qu’ils le feront plus tard », a souhaité Kabengele. La proposition de loi Konde, du nom du député qui en est l’initiateur, plaide pour une police qui ait une « nature de service public et un caractère civil ». La même mouture de loi recommande l’émergence d’une police qui fasse preuve de son « apolitisme et de son caractère républicain ». Si elle propose l’unification des services de la Police – avec comme point d’orgue la fusion de la police judiciaire des parquets et de la Police judiciaire de la PNC – elle plaide par ailleurs pour la « professionnalisation de la Police ainsi que le rajeunissement des effectifs, l’accessibilité de la Police aux citoyens et l’introduction des principes de bonne gouvernance et de recevabilité au sein de la nouvelle police ».

            Kabengele, Nicole Mwaka et Madifuta, respectivement chargés de l’Administration du RRSS et responsable de l’Ong Chaîne de solidarité agissante ont, chacun, donné le sens de la lutte de la société civile pour une Police professionnelle et hautement motivée.          

                                    D-I.K

 

Leave a Reply