La santé d’abord, la production après !

Les rideaux de la Table Ronde sur la Responsabilité Sociale des Entreprises(RSE) sont tombés, hier mercredi 13 juin 2012 au Grand Hôtel Kinshasa, après deux jours d’exposition et conférences. Première édition marquée à sa clôture par la remise des Trophées aux entreprises les plus attentives et respectueuses des normes réglementaires d’investissement, la Table Ronde a consacré sa journée d’hier aux exposés avec débats au salon Kasaï. Acteurs politiques, opérateurs économiques, journalistes, mandataires publics, etc. ont partagé leurs points de vue sur les rôles sociaux de nos entreprises au-delà de leurs missions commerciales traditionnelles. Dans le lot, Perenco, Tenke Fungurume Mining(TFM), Fondation Gertler, l’Office Congolais de Contrôle, Vodacom, etc. ont présenté à l’assistance les missions sociales assignées à leurs groupes ainsi que des résultats atteints.

A cet effet, pour ce qui est du groupe « Perrodo Energy Compagny»( Perenco), spécialisé depuis 1992 dans l’exploration et la production de pétrole et de gaz dans 17 pays du monde, en matière de responsabilité sociale, les principaux objectifs de sa filiale sont, entre autres, d’assurer le respect des dispositions conventionnelles relatives à l’investissement social ; l’entretien d’un climat de coopération positif avec les autorités et les communautés locales ; une contribution positive de la filiale dans le développement économique et social de la zone d’exploitation.
Installé à Muanda dans le Bas-Congo, Perenco met en œuvre une stratégie consistant, selon son chargé de communication Flor Nzala, à avoir un nombre d’interlocuteurs restreint mais représentatif ; avoir une liberté de choix et dans l’application géographique pour récompenser les villages au mérite et en fonction des réalités de terrain ; réaliser des actions à impact visible et répondant à des besoins immédiats en matière de santé, d’éducation et d’infrastructures.


Déplorant tout de même des actes de vandalisme à l’endroit de cet investisseur, il a dénombré 40 cas constatés sur toute l’année 2010. « Les vols constituent la principale catégorie d’actes de vandalisme et les principales causes peuvent se trouver dans le manque d’emplois disponibles dans la zone en dehors de Perenco (d’où la nécessité de l’arrivée de nouveaux projets industriels), les revendications suite aux nouveaux forages dans la zone B, l’absence prolongée d’un organe de concertation » a indiqué Flor Nzala.
Dans le même ordre d’idée, le Dr Otete, responsable des questions scientifiques et réglementaires au groupe suisse Nestlé, a souligné que sa société met toujours un accent pour améliorer les conditions nutritionnelles partout dans les pays où il investit.
Au nom de la Société nationale d’assurances (Sonas), Alain Mulumba du service « Fiscalité », a déclaré qu’outre les opérations d’assurances, l’entreprise dispose d’une cellule Santé dotée d’une expertise dans l’analyse et la solution en médecine des sociétés et d’un important circuit de distribution des soins composé d’un panel des hôpitaux, des cliniques, cabinets dentaires, ophtalmologiques, laboratoires d’imagerie et d’analyse médicale, des pharmaciens,…
Quant à la Fondation Gertler, qui investit dans les mines en RDC, elle défend l’équilibre social à travers des œuvres caritatives dans les domaines de la santé (Opération Smile « becs de lièvre »), éducation et petites infrastructures.
Enfin son homologue, TFM, participe activement au renforcement des capacités des agriculteurs locaux et réalise des travaux de construction (Complexe de Garenganze).


Tshieke Bukasa et
Christelle Mokando
(stagiaire IFASIC)

Leave a Reply