La salle polyvalente du CNJ dédiée à N’Fan

Comme promis il y a deux semaines, lors des obsèques de l’illustre disparu, le ministre de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts a procédé, le samedi 15 février 2014, à la débaptisation de la Salle du Conseil National de la Jeunesse, devenue désormais « Salle N’Fan Yind-i-Mushid. L’événement s’est déroulé à l’ex-quartier général de la JMPR, sur boulevard Sendwe 5058, dans la commune de Kalamu.

C’était en présence de deux Secrétaires généraux de ce ministère, des membres du Conseil National de la Jeunesse et des représentants de la famille du disparu. Le ministre Baudouin Banza a rappelé l’engagement qu’il avait pris devant de nombreux témoins, dans le but d’immortaliser le brillant conseiller et fidèle serviteur de la jeunesse congolaise qu’il venait de perdre. Il a formulé le vœu de voir la jeunesse congolaise s’inspirer de N’Fan comme modèle de travail d’excellence, de don de soi, de patriotisme, de simplicité, d’union, d’amitié, de fraternité.

         Dans une dédicace de circonstance, il a égrené ces mots : « c’est un grand moment que celui qui nous a conduit…en baptisant la salle de conférences du Conseil National de la Jeunesse… que la vie de l’illustre disparu continue à inspirer à jamais la jeunesse congolaise ».

         Intervenant pour sa part, le président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ), Dominique Kambetch a reconnu que le ministre Banza a posé un acte inoubliable pour la postérité. Il a renseigné que N’FAN fut président du Comité national de la Fédération des Scouts de la RDC, Directeur  de l’Académie Olympique et  professeur à l’UPN (Université Pédagogique Nationale).

S’exprimant au nom de la famille, José NAWEJ a indiqué que c’est un honneur que le ministre de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts venait de faire à la famille en dédiant cette salle à N’FAN. Il a relevé que le disparu a laissé à la postérité un héritage qui restera à jamais dans les annales de l’histoire nationale.

Melba Muzola

Leave a Reply