La RDC évalue le niveau de jouissance des droits des enfants

Un atelier d’auto-évaluation sur la jouissance par les enfants vivant en Rd Congo des droits leur reconnus par la Convention relative aux droits de l’Enfant s’est ouvert hier mardi 21 septembre, au CEPAS, à la Gombe. Organisé par le ministère de la Justice et des droits humains avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), cet atelier de deux jours – du 21 au 22 septembre 2010 – connaît la participation de plusieurs services de l’Etat rdcongolais membres du Comité interministériel des Droits de l’Homme et des Ongs internationales et locales. En ouvrant ces assises, Mme Nkulu Mbayo, conseillère et représentante à cette occasion du ministre de la Justice et des Droits humains a reconnu l’importance de cette réunion stratégique d’évaluation de la mise en œuvre des recommandations du Comité des droits de l’Enfant.

          Faisant un pas en arrière, elle a rappelé que c’est le 21 juillet 2009, au cours de la 50ème session du Comité des Droits de l’Enfant organisée à Genève que la Rd Congo a présenté son 2ème Rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention relative  aux Droits de l’Enfant. 

A l’issue de cette présentation, le Comité des Droits de l’Enfant avait formulé des recommandations à ce rapport en vue d’améliorer la jouissance par les enfants de leurs Droits. L’application dans notre pays de ces recommandations contenues dans les observations finales fera l’objet, selon Nkulu Mbayo, du troisième repport périodique, rapport qui inclura le 4ème ainsi que le 5ème rapport que la Rd Congo présentera le 26 octobre 2012 au Comité des Droits de l’Enfant. Pour la représentante du ministre de la Justice et Droits humains, le bilan à mi-parcours permettra à notre pays de mettre scrupuleusement en application les recommandations  formulées, en décelant les faiblesses et d’atteindre les objectifs, lui assignés. 

Education, santé et identité : noyau dur des Droits de l’Enfant  

          Le représentant de l’Unicef, Tasha Gill, a remercié le ministère de la Justice et Droits humains pour son initiative, consécutive à la présentation du 2ème rapport périodique sur la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’Enfant. Il a estimé que cette évaluation interpelle tous les participants et que le rapport qui est le fruit du travail de suivi sur terrain n’est pas le premier et ne sera pas non plus le dernier, du fait de l’engagement du gouvernement congolais et aussi du soutien indéfectible des partenaires engagés à la défense de la cause de l’Enfant. Il pense que l’effort du gouvernement mérite d’être soutenu.

          L’Unicef, dit-il, a fait de la défense des droits des enfants, son cheval de bataille et par conséquent, ne ménagera aucun effort pour appuyer le gouvernement à faire triompher les valeurs de justice, d’égalité et d’équité en faveur des enfants. L’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), précise-t-il, passe par la promotion et la défense des droits humains, dont ceux des enfants ; et ces droits énumérés par la Convention des Droits de l’Enfant demeurent l’éducation, la santé, le logement, l’habillement et le droit à une identité. Enfin, s’est-il demandé, combien d’enfants congolais ne bénéficient pas de ces services de base malgré  les efforts  consentis par le gouvernement et les partenaires ? Pour les observateurs, les participants répondront sans doute à cette interrogation et fourniront quelques pistes de solution.

SAKAZ

 

 

Leave a Reply