La RDC au premier rang des exposants

Du 10 au 12 février de l’année prochaine se tiendra à New Delhi en Inde la troisième édition de l’Exposition jumelée « ENVIROTECH and ENERGTTECH 2012 ». Le site « Pragati Maidan » va vibrer au rythme de différentes délégations attendues du Monde entier dont la RDC. C’est dans ce cadre que des experts provenant de différents ministères intéressés ont animé hier dans la salle des réunions de la paroisse Saint André une conférence préparatoire destinée à rassembler des instruments juridiques, économiques, environnementaux et scientifiques.

Selon le rapporteur de ce séminaire qui va durer quatre jours, l’intérêt majeur se focalisera sur les échanges dans divers domaines et plus particulièrement celui de l’environnement et de la conservation de la nature. Cette exposition intéresse tous les domaines et particulièrement les industriels, les architectes, les propriétaires d’immeubles, les spécialistes des techniques de nettoyage, les consultants et agences de certification, les entreprises de construction et de forage, les topographes, les entreprises de fabrication des pièces détachées, les planificateurs, les responsables de la fourniture de l’énergie verte et les institutions der recherche et développement. Il est entendu que certains membres du gouvernement y seront invités pour animer certaines conférences relatives à tel ou tel domaine de la vie nationale de leurs pays respectifs.

Il va sans dire que ce seront les ministères de l’Energie et de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme du gouvernement en place qui conduiront la délégation congolaise. Etant donné, bien entendu, que les thèmes qui y seront exploités pendant deux jours seront centrés sur l’énergie verte et la RDC qui est traversée par la deuxième forêt vierge du monde est considérée comme le poumon de la Planète. La question de certification des documents sera examinée avec tout le sérieux du monde dès lors qu’elle pose problème dans le domaine immobilier. Car, sur dix procès devant les cours et tribunaux, six concernent les conflits fonciers suite à l’absence des agences de certification des titres immobiliers. F.M.

Leave a Reply