La population appelée à adhérer à la Croix-Rouge pour secourir les vulnérables

Emblem_of_the_IFRC.svgLa Croix-Rouge,  ville de Kinshasa, a organisé le samedi 10 mai 2014, un  défilé  de ses forces vives à l’occasion de la journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, célébrée le 08  mai de chaque année. Cette cérémonie organisée au siège du comité provincial de la Croix-Rouge  situé dans la commune de Kinshasa, a connu la participation de plusieurs autorités ainsi que de différentes délégations et cadres de la Croix-Rouge  venus des quatre coins  de la capitale. Le thème retenu pour cette année est « Mon histoire Croix-Rouge ».  

Dans son allocution,  Vital Kibwika, Ministre provincial de la Santé  représentant  le gouverneur de la ville de Kinshasa empêché, a indiqué que ce dernier a souvent été présent aux manifestations de la Croix-Rouge puisqu’il est toujours touché  par les diverses activités humanitaires que mènent  les volontaires et les agents de la Croix-Rouge de Kinshasa en faveur des personnes vulnérables se trouvant dans tous les coins de la capitale. Chaque jour qui passe, a-t-il ajouté, la population kinoise ne cesse de bénéficier et d’apprécier la qualité de ses interventions lors des catastrophes et accidents qui survient dans la ville. « L’accueil de nos frères  et sœurs refoulés de Brazzaville  en est un  exemple éloquent…», a-t- il laissé entendre, tout en remerciant  les volontaires et les secouristes de la ville de Kinshasa, pour toutes les actions sanitaires qu’ils mènent depuis le début  de ces expulsions.

Il encourage la Croix-Rouge en général, à poursuivre son élan humanitaire et a assuré que l’exécutif provincial  ne ménagera aucun effort  pour l’accompagner et la soutenir dans toutes ses activités.

Pour sa part, Julien Nkuyi,  président provincial de la Croix-Rouge/ville de Kinshasa, a adressé ses remerciements au gouverneur de Kinshasa, à l’autorité morale de la Croix-Rouge/RDC ainsi qu’aux partenaires du mouvement, pour  leur appui et les diverses interventions qu’ils ne cessent d’apporter à la  Croix-Rouge/Kinshasa en faveur des vulnérables.

Il a aussi encouragé et remercié les cadres et volontaires secouristes pour leur engagement comparable à celui du bon samaritain.

Pour clore son mot, il a sollicité davantage l’implication et le soutien du gouvernement provincial, des partenaires ainsi que de toute personne de leur volonté dans la réalisation des activités de la Croix-Rouge/Kinshasa pour son développement.

 

Message fort dans le thème retenu pour 2014

 

Pour sa part,  Dominique Lutula,  président national de la Croix-Rouge/RDC,  a dans son discours expliqué ce à quoi renvoie le thème «  Mon histoire Croix-Rouge ». Il a fait savoir que ce thème trouve sa pertinence dans l’impact des actions menées par la Croix-Rouge dans la communauté. Chaque personne, de manière directe ou indirecte, doit avoir rendu sinon bénéficié des services de la Croix-Rouge et ce thème invite chacun à rentrer dans son for intérieur afin non seulement de mettre en exergue ce qu’il a fait pour la Croix-Rouge, mais aussi ce que cette dernière a fait pour elle.

En tant que volontaire, poursuit-il, il s’agit d’une remise en question du serment. Et comme membre de la communauté, le sens du devoir impose de voir tout autour de soi, combien il y a des vulnérables et comment contribuer pour leur venir au secours en passant par la Croix-Rouge.

« Loin des attitudes propagandistes, les défis humanitaires auxquels est confronté notre pays devraient donner à penser et à inspirer à chacun de nous ce sens d’humanisme, à susciter ce sentiment d’adhésion  à l’idée de la Croix-Rouge dans sa mission de prévenir, soulager les souffrances et améliorer les conditions d’existences des populations les plus vulnérables.

Perside Diawaku

Leave a Reply