La Monusco appelée à réfléchir sur son départ

IMG_0592Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en RD Congo, Martin Köbler, a expliqué hier mercredi 2 avril à la presse les contours de la Résolution  prorogeant le mandat de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) d’un an. A l’en croire, ce mandant est renouvelé jusqu’au 31 mars 2015, dans les limites de l’effectif maximum autorisé de 19.815 militaires, 760 observateurs militaires et officiers d’état-major, 391 policiers et 1050 membres d’unités de police constituées. « Le nouveau mandat ne sera plus stratégique, mais flexible c’est-à-dire plus ouvert, plus souple, plus mobile, plus proactif… », a-t-il précisé.

Tout en félicitant la Brigade d’intervention de l’effet positif que son action a eu sur la paix et la stabilité dans l’Est de la RDC et sur la protection des civils, Martin Köbler a souligné que le Conseil de Sécurité a précisément fait noter qu’une stratégie de retrait clairement définie de la Monusco s’impose, y compris pour la Brigade d’intervention. «Le Conseil de Sécurité a décidé que les reconfigurations futures de la Monusco et de son mandat seront fonction de l’évolution de la situation sur le terrain et, dans le contexte de la mise en œuvre par le gouvernement de la RDC et tous les autres signataires de l’Accord-cadre, des progrès vers la réalisation des objectifs suivants, conformément aux trois priorités énoncées dans le concept stratégique, à savoir la protection des civils, la stabilisation et l’appui à la mise en œuvre de l’Accord-cadre », lit-on lu dans ladite Résolution.

Cependant, le patron de la Monusco n’a pas livré le moindre détail d’un quelconque chronogramme de cette importante recommandation. Néanmoins, il a précisé que c’est un processus graduel car « on ne se réveille pas un matin et la Monusco partie ! Il faut définir les paramètres avant que la Monusco plie bagage… »

D’ores et déjà, Köbler a révélé que la stratégie de préparer le retrait est liée à des critères tels que la durabilité (militaire, sécuritaire, etc.), la stabilité sociale, etc.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply