La Mission Eusec RDC ferme son détachement permanent de Bukavu

eusecOuvert depuis janvier 2006, le détachement permanent de la Mission Eusec RDC à Bukavu, sera fermé le 30 septembre 2013. Ainsi en ont décidé les responsables de cette mission d’assistance et de conseil de l’Union européenne en République démocratique du Congo. Cette décision, comme il faudrait le rappeler, a été annoncée la semaine passée, aux autorités congolaises, par le colonel Jean-Louis Nurenberg, au cours d’une brève cérémonie pleine d’émotions et de symboles, organisée dans la ville de Bukavu.

Le chef de mission Eusec RDC qui a donné les raisons fondamentales de cette fermeture, n’a pas manqué de rappeler les principales activités de son organisation et de son détachement permanent de Bukavu réalisées en faveur des Fardc, dans le souci de doter la République démocratique du Congo, d’une armée moderne, professionnelle et forte, pouvant répondre aux normes internationales dans le domaine administratif et de la logistique, mais aussi capable d’assurer efficacement ses missions de sécuriser les frontières de ce grand pays, et de protéger les populations congolaises et leurs biens. La mission Eusec RDC a appuyé dans ce cadre, la relance des activités des écoles de formation des Officiers de Kananga, le centre de formation de Kitona, ainsi que des sessions de formation pour les cadres de commandement sur l’organisation administrative et le respect des droits de l’Homme.

Dans son mot, le colonel Panzu représentant le commandant de la 10 ème Région militaire, a remercié les responsables de la Mission Eusec pour le soutien apporté à la RDC, et surtout pour tout ce qu’ils ont réalisé en faveur de notre armée. Au moment où cette mission ferme les portes de son détachement permanent de Bukavu, après 8 ans, il a exhorté les Fardc à faire bon usage, des différentes réalisations que cette mission lègue à la 10 ème Région militaire.

A titre de rappel, la Mission Eusec RDC a contribué à la modernisation de l’administration et au renforcement de l’organisation administrative et logistique des Fardc. On peut épingler entre autres réalisations, le recensement biométrique et la délivrance de la carte d’identité militaire, la réorganisation de la chaîne de la paie pour aboutir à la bancarisation des effectifs de différentes unités à travers tout le territoire national, et la distribution des directives ministérielles permanentes sur l’administration de nos forces armées.

La mise sur pied d’un réseau informatique moderne permet  de moderniser l’administration militaire et d’assurer l’interconnexion des différents services, ainsi que de différentes unités, à l’état-major général à Kinshasa. Afin d’apporter une note de rigueur particulière à la sélection dans les écoles militaires, la Mission Eusec a également contribué au processus de recrutement des candidats.

Dans le domaine de la logistique, on n’oubliera pas que la Mission Eusec RDC a financé la construction des magasins d’armement moderne sécurisés, ainsi qu’un dépôt de munitions, dont la gestion répond aux standards de forces armées modernes. D’autre part, cette mission a participé au programme de formation sur les Droits de l’homme et le genre, à l’alphabétisation et la formation des femmes et des enfants dans les camps militaires. Signalons que sur le plan sanitaire, plusieurs dispensaires dans quelques camps militaires et l’installation d’un système d’approvisionnement en eau potable ont pu voir le jour grâce à la Mission Eusec RDC.               J.R.T.

Leave a Reply