La Mission Eupol remet le mémento au ministre de l’Intérieur

Le superintendant de la Mission Eupol en RDC, Adilio Custodio, a remis vendredi dernier, à l’ancien ministre de l’Intérieur et Sécurité, Célestin Mbuyu Kabango, aujourd’hui nommé aux Hydrocarbures, un exemplaire du mémento de la police judiciaire qu’il a co-préfacé avec son collègue de la Justice, Luzolo Bambi Lessa.
Réalisé par sa Mission en partenariat avec les ministères de la Justice et de l’Intérieur, l’Inspection générale de la police et l’Ecole des officiers de police judiciaire, cet ouvrage, comme l’a souligné Adilio Custodio, est un outil de travail pour les officiers de police judiciaire de la police, des parquets civils et militaires.

Un document indispensable qui leur rappelle au quotidien, les enseignements appris lors de leur formation d’OPJ pour les uns, et pour les autres, les notions indispensables pour l’application des procédures pénales, les méthodes policières, les techniques d’enquête sur le terrain, les modèles-types des procès-verbaux, les bonnes manières policières et un projet de code de déontologie du policier.
Il permet aux OPJ d’avoir un rôle croisé avec le parquet pour la bonne marche de la justice, et de ne pas s’écarter des méthodes policières, afin de demeurer dans les standards de grandes unités de la police du monde entier.
Le superintendant de la Mission Eupol a annoncé à cette occasion, la publication prochaine d’un document de la police administrative, de celui de la police de circulation routière et autre.
Satisfait par le travail réalisé par la Mission Eupol en RDC, Célestin Mbuyu a loué le partenariat avec cette mission de coopération européenne qui a été pour beaucoup dans la mise en place des unités spécialisées de la police congolaise.
Il a pour sa part, émis le vœu de voir la mission actualiser prochainement cet ouvrage et l’étendre à l’ensemble de la Police nationale congolaise.
Que dire d’autre de cette documentation technique de près de 300 pages ?
Depuis des décennies, les parquets et les tribunaux de la RDC ne cessaient de se plaindre de recevoir chaque jour des dossiers judiciaires mal préparés, ainsi que des procès-verbaux des officiers de police judiciaire mal établis, souvent incompréhensibles et écrits dans un langage  dont on avait de la peine à reconnaître la lexique juridique, leur provenance, les compétences et l’expérience des OPJ instructeurs.
Dans le but de pallier à ces insuffisances préjudiciables pour la bonne marche de la justice congolaise, la Mission Eupol en RDC a participé avec des partenaires de la RDC, dont la Coopération française, à la création de l’Ecole des officiers de police judiciaire, constituant la première académie de la police d’Afrique centrale et qui est dotée d’un des meilleurs laboratoires de la police technique et scientifique du continent.
Au constat de carence de documentation spécialisée dans le domaine de la police, la Mission Eupol en RDC a obtenu ensuite du gouvernement, d’élaborer un ouvrage qui allait servir de manuel d’usage quotidien des méthodes policières d’intervention, des techniques d’enquête, les rudiments de techniques pour les investigations de la police technique et scientifique, les méthodes et gestes de premiers secours, les procédures pénales, les preuves pénales et tant d’autres informations utiles pour le meilleur accomplissement du travail d’OPJ, et ce, de l’enregistrement de la plainte au transfert du dossier, des prévenus et des pièces à conviction au parquet, en passant par la collecte des indices, l’interpellation des suspects, la recherche des preuves pénales et l’audition des prévenus.
Comme on peut s’en rendre compte, la Mission Eupol en RDC a joué là un rôle majeur dans le renforcement des capacités de la police judiciaire et entend réaliser une série d’autres projets qui s’ajoutent à la palette d’interventions de l’Union européenne dans notre pays.

   J.R.T.

Leave a Reply