La ministre italienne de l’Intégration en visite en RDC

La ministre italienne de l’Intégration, Mme Cécile Kashetu Kyenge, démarre  à partir de ce lundi 4 jusqu’au jeudi 7 novembre 2013, une visite de trois jours en RDC. Cette visite qui entre dans le cadre de renforcement des relations bilatérales entre Kinshasa et Rome, débutera comme indiqué dans un communiqué de l’Ambassade d’Italie à Kinshasa remis au Phare, par des entretiens au niveau gouvernemental.

Avec plusieurs ministres congolais de divers secteurs, Mme Cécile Kashetu Kyenge s’intéressera particulièrement aux voies et moyens pour relancer et approfondir les relations bilatérales entre l’Italie et la RDC. On se rappellera à cette occasion, que l’Italie et la RDC entretiennent de fructueuses relations amicales depuis l’indépendance de la RDC. Après la reprise de la coopération structurelle avec ses principaux partenaires en 2.000, la République italienne participe au développement de la RDC, à travers l’appui technique et financier qu’elle apporte depuis des années, aux ONG de développement, notamment dans les secteurs agricole et sanitaire, pour ne citer que ceux-là.

Il sied de noter que la coopération économique entre nos deux pays, avait reçu un coup d’accélérateur avec la première visite d’un membre influent du gouvernement italien en 2007, à Kinshasa, en la personne de M. Massimo d’Alema, Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères. Cette visite avait permis à l’époque, à l’homme d’Etat italien, d’évoquer avec les officiels congolais, entre autres dossiers, le réchauffement des relations bilatérales dans l’intérêt des peuples congolais et italien. Dans la foulée de ces entretiens, il était même envisagé la visite d’une délégation des hommes d’affaires italiens à Kinshasa et celle des entrepreneurs congolais à Rome.

On croit donc savoir que la ministre italienne de l’Intégration profitera de son séjour en RDC, pour réchauffer ces dossiers, surtout en ce moment où la république italienne qui a engagé des réformes courageuses pour sortir de la crise, a besoin des opportunités pour accroître les échanges commerciaux avec ses principaux partenaires de l’hémisphère sud. Compte tenu de ses origines congolaises et de ses responsabilités au niveau du gouvernement italien, Mme Cécile Kyenge évoquera probablement au cours de ses entretiens avec les membres du gouvernement congolais, le problème de l’émigration clandestine qui préoccupe actuellement particulièrement la république italienne, ainsi que l’Union européenne, à la suite des centaines des morts des émigrés clandestins enregistrés dans l’île de Lampedusa.

            Enfin, Mme Cécile Kyenge effectuera une visite dans la province du Sud-Kivu où elle compte s’entretenir avec le gouverneur de cette province, avant de réconforter les victimes de violences sexuelles internées à l’hôpital de Panzi. Avec le Dr Denis Mukwege, elle examinera les possibilités d’apporter une assistance à cette formation médicale. Et pour boucler son séjour en RDC, la ministre italienne de l’Intégration aura des entretiens avec le gouverneur de la province du Katanga et le ministre provincial de la Jeunesse.

J.R.T.

Leave a Reply