La Fec et les chambres de commerce d’Afrique en consultation à Kinshasa

 Le président de la Conférence permanente des Chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), Amor Derraji est depuis samedi à Kinshasa à la tête d’une forte délégation. Lundi, il a eu une séance de travail avec le staff dirigeant de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) peu après les échanges avec des membres du gouvernement élargis à la Banque centrale du Congo. Au siège de la Fec, les deux parties ont examiné un certain nombre de projets liés aux affaires dont la bonne gouvernance. Ils ont, en outre, jeté un regard sur la charte Pme congolaise jugée attractive et adaptée aux nouvelles exigences du monde des affaires. Dans la foulée des interventions, il a été donné d’apprendre que le président de la Fec, Albert Yuma est aussi vice-président de la CPCCAF chargé de l’Afrique centrale. Ce qui a justifié la réunion de Kinshasa.

Après la Fec, les échanges se sont déportés dans un autre cadre de la place où les hôtes du patronat congolais ont expliqué l’objectif de leur mission. Le ministre de la Coopération Régionale et Internationale, Raymond Tshibanda a, au nom de ses collègues et de l’institution d’émission, salué la présence de la plateforme à Kinshasa et porté à la connaissance des convives que la RD Congo s’est résolument engagée dans la dynamique de promouvoir les affaires. Il a pris pour preuve de la bonne foi de Kinshasa, l’adoption, au niveau du parlement, de la loi sur l’Ohada. Il a souligné la disponibilité du pays à s’inscrire dans toute initiative qui aille dans le sens de placer la RD Congo au rang des pays invités à harmoniser leur réglementation en matière des affaires. Au cours de ce dîner offert en l’honneur de la CPCCAF, on a signalé la présence du Vice-président CPCCAF pour l’Afrique de l’ouest, Jean-Louis Billon, également président de la chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire ; de son collègue chargé de l’Afrique du Nord, Mohamedou Ould Mohamed, président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Mauritanie.   Une forte délégation qui comprenait également le 1er vice-président et trésorier de la CPCCAF, Fréderic Brunet, délégué du président de la chambre de commerce et d’industrie de Paris ; François Moutot, Wouter Van Gulck, Jean Destribats et Stéphane Cormier, respectivement représentant du vice-président CPACCF pour les chambres des métiers françaises, représentant le premier vice-président pour les chambres de commerce et d’industrie de Paris, directeur de la Direction des affaires institutionnelles et des relations extérieures à la chambre de commerce et d’industrie de Paris et délégué permanent de la CPCCAF.

                 D-I.K

Leave a Reply