La classe politique de l’Equateur exige la recompilation des résultats des législatives nationales

Kinshasa, le 23 janvier 2012

Transmis copie pour information aux :
– Membres du bureau de la CENI
Tous à Kinshasa/Gombe

A Monsieur le Président du bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante
Boulevard du 30 Juin
Kinshasa/Gombe

Concerne : Votre initiative de recompiler les résultats des législatives nationales à Kinshasa
Monsieur le Président,

Nous avons l’honneur de vous adresser la présente au sujet de ce dont l’objet est mieux spécifié en concerne.
En effet, vous nous avez invités de passer à vos services en date du jeudi 19 janvier 2012 afin d’assister à l’opération de vérification des procès-verbaux des résultats qui, à notre avis, constitue une nouvelle opération de compilation.

Cette initiative appelle de notre part les observations :
1. Bien qu’informée des irrégularités graves qui ont émaillé les élections dans certaines circonscriptions de notre province, lesquelles ont nécesisté l’envoi de la mission de vérification de la CENI conduite par son Rapporteur Matthieu MPITA, contre toute attente, la CENI nous a convié d’assister à une nouvelle vérification des résultats que nous considérons comme une nouvelle compilation ici à Kinshasa, alors que la déclaration faite à la Radio Okapi le samedi 14 janvier 2012 par le Rapporteur général confirme lesdites irrégularités.
2. Cette démarche entreprise par la CENI n’a aucune base juridique et viole les dispositions pertinentes de la loi électorale notamment en ses articles 39, 40, 67, 68, 69, 70 et 71.
3. Nos témoins qui sont restés à l’intérieur de notre province se trouvent pour le moment dans l’impossibilité de rejoindre Kinshasa pour assister à cette nouvelle «compilation».
4. Le refus par la CENI de faire contresigner les procès-verbaux aux témoins et de leur remettre les copies.

De ce qui précède :
1. Nous refusons de violer la loi électorale, par conséquent, nous sommes dans l’impossibilité de répondre à votre invitation.
2. Nous invitons seulement la CENI à prendre conscience de ses responsabilités en corrigeant les graves irrégularités avérées et constatées, en réorganisant les nouvelles élections législatives dans les circonscriptions électorales suivantes:
* Bikoro
* Bolomba
* Bongandanga
* Ingende
* Kungu
* Lisala
* Makanza.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération distinguée.

Leave a Reply