La Ceni prépare la commande des bulletins de vote

Le train des élections de novembre prochain a véritablement atteint sa vitesse de croisière, jeudi 15 septembre avec la publication de la liste provisoire des 11 candidats à la magistrature suprême. C’est ce qui ressort du troisième point de presse animé vendredi 16 septembre par Matthieu Mpita, rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante au siège de cette institution d’appui à la démocratie.
Par la même occasion, le rapporteur de la Ceni a signalé à la presse la présence en Afrique du Sud, depuis vendredi dernier, du professeur Jacques Djoli, Vice-président où il séjourne pour finaliser avec l’imprimeur les travaux d’impression des bulletins de vote avec les photos de tous les candidats retenus à ce scrutin. Ce, en attendant la publication de la liste définitive de tous les candidats, à la présidentielle et à la députation nationale qui va intervenir le 27 septembre afin de permettre à la Ceni de passer le reste de la commande à temps.

Répondant à une question de la presse sur les mesures de protection dont devaient bénéficier les 11 candidats retenus, Matthieu Mpita a affirmé sans détour que cette tache revient entièrement au gouvernement congolais qui dispose de tous les moyens de l’Etat pour le faire et non à la Commission électorale nationale indépendante qui n’a pas ce pouvoir dans ses attributions.

S’agissant de la relation entre la Ceni et les partis politiques en général, surtout avec ceux de l’opposition, la Ceni encourage tous ceux qui n’ont pas encore signé le code de bonne conduite à le faire pour l’intérêt de la nation. Raison pour laquelle, a-t-il annoncé la tenue d’une réunion de consultation ce matin à l’Hôtel Memling entre le bureau de son institution et les partis non signataires afin d’échanger à ce sujet. Quant au serveur central qui demeure la paume de discorde, la Ceni attend l’accréditation de la majorité de ses experts, l’opposition l’ayant déjà fait. Parmi ses experts, le Rapporteur de la ceni a entre autres cité Valentin Mubake (Udps), Martin Fayulu (Ecide), Jean-Lucien Busa.

Revenant une fois de plus sur la campagne frauduleuse et n’ayant pas les moyens de l’interdire, le Rapporteur de la Ceni a invité tous les partis politiques à la responsabilité et au respect de lois de la République en cette matière. Pour cela, Matthieu Mpita a exhorté la population à s’approprier le processus électoral en cours et invité les partis politiques, regroupements politiques ainsi que les églises à faire de l’éducation civique. Aux médias, il a demandé de faire correctement leur travail d’informer, sans parti pris, afin de préserver la paix pendant cette période où le peuple aspire à des élections justes, libres, démocratiques et apaisées, car le pays à trop souffert, a-t-il indiqué.

Néanmoins, en attendant la tenue du scrutin du 28 novembre, le matériel électoral continue d’arriver de partout où la Ceni avait passé commande par voie aérienne et maritime. Notamment par l’aéroport de N’Djili, les ports de Matadi, Mombasa et Dar-es-Salam pour être acheminé à temps à tous les bureaux de vote et autres centres de compilation à l’intérieur du pays.
Il faut par ailleurs noter que sur les 58 formulaires retirés pour la présidentielle, seuls 11 ont été jugés recevables alors que deux candidatures ont été jugées non recevables pour non preuve de paiement de la caution exigée et de certains documents. Alors que pour la députation, près de 7327 candidatures ont été reçues en attendant l’examen de 1133 autres en cours.

A.Vungbo

Leave a Reply