La Ceni menace Le Phare

Kinshasa, le 22 novembre 2011

Transmis copie pour information à :

- Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Information et Communication
- Son Excellence Monsieur le Ministre de la Justice et Droits Humains
- Monsieur le Président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et Communication

(Tous) à Kinshasa/Gombe

A Monsieur l’Editeur Général du Journal «Le Phare»
à Kinshasa/Gombe

Monsieur,

Concerne : Droit de réponse à l’édition du Phare, quotidien n°4213 du mardi 22 novembre 2011

Le Journal Le Phare, dans son quotidien n°4213 du mardi 22 novembre 2011, a publié à la «Une» l’article sous le titre «Grave accusation contre la CENI : 3 millions de bulletins de vote déjà cochés en faveur de Kabila».

A cet effet, je vous envoie en annexe à la présente pour publication à la «une» de votre prochaine édition mon droit de réponse et me réserve le droit de poursuivre en justice les auteurs de cet article.

Veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

 

Révérend Docteur Daniel Ngoy Mulunda Nyanga

1. Allégations sur les 3 millions des bulletins de vote déjà cochés en faveur de Kabila

Réponse :

Ces allégations sont mensongères et relèvent d’une pure intoxication de la population par des détracteurs du processus électoral.

En effet, pour 32.000.000 d’électeurs, 35.000.000 des bulletins de vote ont été commandés auprès des usines sud-africaines connues et vérifiables. Il y a une traçabilité des usines de production de ces bulletins jusqu’à l’expédition vers les provinces, villes, territoires et bureaux de vote de la Républoique Démocratique du Congo.

En dehors du premier lot des bulletins de vote emmenés par le Président de la CENI pour quelques territoires de Bandundu et du Bas-Congo, tous les autres bulletins présidentiels et législatifs ont été livrés par les imprimeurs aux entrepôts de la Société Aviair situés à l’aéroport OR Tambo. C’est cet aéroport que tous ces bulletins ont été déployés dans les différentes provinces du Congo sous la responsabilité de l’armée sud-africaine.

Dans tous les cas, le jour de vote, avant le début des opérations, les urnes vides et les bulletins de vote vierges et bien empaquetés sont présentés aux électeurs, témoins des candidats et observateurs. Ceux-ci ont le droit de suivre tout le déroulement du vote jusqu’à son terme et de porter leurs observations sur les procès-verbaux de vote et de dépouillement.

2. Allégations sur la nomination des membres actifs du PPRD aux postes des membres des Bureaux de vote et de Dépouillement (BVD) et des Centres Locaux de Compilation des Résultats (C.L.C.R.)

Réponse :

Le recrutement des agents électoraux est public, c’est-à-dire ouvert à tout congolais intéressé et remplissant les conditions de cpmpétences requises.

La procédure de recrutement prévoyait de puiser parmi le personnel disponible ayant travaillé lors des élections passées en 2006 et de recevoir les candidatures de toutes les personnes qui sont intéressées pour compléter le besoin. Ces personnes sont soumises à un test de recrutement, formées et évaluées avant d’être affectées aux Bureaux de vote et de dépouillement et les Centres locaux de compilation des résultats.

Dans le cadre du processus en cours, plus de 350 milles agents électoraux ont ainsi été recrutés de toute part à travers l’ensemble du territoire national, principalement parmi le personnel de l’enseignement primaire, secondaire et universitaire. Personne ne peut préndre que tous ces agents proviennent tous d’une seule et même tendance.

3. Allégations sur la création des Bureaux de vote fictifs

Réponse :

Après le repérage des BVD sur terrain, il a été produit une cartographie des BVD qui a été rendu publique par le Bureau de la CENI.

Sur  base de cette cartographie, un recrutement des agents élevtoraux a eu lieu et la formation se poursuit.

L’aménagement de ces bureaux est prévu à la fin de la formation des membres des BVD, précisément la veille du scrutin.

Ces bureaux de vote seront aménagés dans les écoles par des agents formés et affectés.
Là où il n’existe pas des écoles, il est utilisé tout autre bâtiment public ou privé mis à la disposition de la CENI. Et là où il n’y a aucun bâtiment, la CENI a acheté des tentes qui seront installés pour abriter ces BVD prévus.

4. Allégations sur la délocalisation de certains Bureaux de vote indiqués sur la cartographie.

Réponse :

Etant donné que l’installation et l’aménagement des BVD n’ont pas encore été effectués, la CENI n’a pas enregistré jusque-là une délocalisation de ces BVD. Et si pour des raisons quelconques cela devrait se produire, la CENI prendra toutes les dispositions pour informer tous les électeurs prévus pour ces BVD sur la nouvelle localisation qui ne devrait pas suivant les procédures se situer au-delà d’un kilomètre.

5. Cas des électeurs omis sur les listes électorales affichées mais possédant leur carte d’électeur.

Réponse :

Tous les électeurs qui détiennent des cartes d’électeurs mais dont les noms ne figurent pas sur la liste électorales sont invités, le jour de scrutin, de se présenter au site de vote indiqué sur leur carte d’électeur. Des dispositions seront prises pour assurer leur droit de vote.

Fait à Kinshasa, le 22/11/2011

Révérend Docteur Daniel NGOY 
MULUNDA NYANGA

Leave a Reply