La CENI accuse l’UDPS de refus de dialogue

Daniel Ngoy Mulunda, président du Bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a choisi la cité de Kwango, dans le Bandundu, pour annoncer hier dimanche 10 juillet 2011 la clôture officielle des opérations de révision du fichier électoral dans 6 provinces : Bandundu, Equateur, Kasaï Oriental, Kasaï Occidental, Sud-Kivu et Nord-Kivu. Il a fait état, à cette occasion, d’un bilan de 30.600.000 (trente millions six cent mille) personnes enrôlées, ce qui représente, selon lui, 99 % du corps électoral.

Afin d’accorder une dernière chance aux compatriotes non encore enrôlés dans les provinces précitées, l’ultime prolongation ne sera que de deux jours, soit du lundi 11 au mardi 12 juillet 2011. Parmi les localités concernées, le président de la CENI a cité Bolomba dans la province de l’Equateur, Uninga et Walikale dans celle du Nord-Kivu ; Fizi, Baraka, Minembwe et Kalehe du Sud-Kivu.

Daniel Ngoy Mulunda a tenu, à la même occasion, à dire un mot au sujet des relations entre son institution et l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social).  Parlant précisément du mémorandum déposé par ce parti politique de l’opposition le lundi 04 juillet au siège de la CENI, il a laissé entendre que les réponses écrites aux interrogations soulevées étaient prêtes.

Malheureusement, les efforts déployés par lui-même et ses services en vue de convenir d’un rendez-vous pour le dépôt de ces réponses au siège de l’UDPS n’ont donné aucun résultat. Le président de la CENI a souligné que le Secrétaire Général de ce parti, Jacquemain Shabani, était injoignable durant toute la journée d’hier dimanche, son téléphone étant soit fermé, soit hors du périmètre cellulaire.

Joint finalement au téléphone, a encore indiqué Daniel Ngoy Mulunda, le Directeur de cabinet d’Etienne Tshisekedi, à savoir Albert Moleka, aurait rejeté la main tendue de son institution. Le président du Bureau de la CENI a promis d’attendre le retour au pays d’Etienne Tshisekedi pour relancer la même démarche en sa direction. Il a juré que les portes de la CENI restaient grandement ouvertes au dialogue non seulement avec l’UDPS mais aussi avec toutes les sensibilités politiques et sociales parties prenantes au processus électoral en cours.
Cet homme de Dieu a déploré, à la fin, le maintien du sit-in de ce parti devant le siège de la CENI pour ce lundi 11 juillet 2011.                                 

Anaclet Vungbo
(Envoyé spécial à Kwango)

Leave a Reply