Kutino illumine un quartier de Ngiri-Ngiri

 L’Archibishop Kutino Fernando, l’un des célèbres détenus de la Prison Centrale de Makala, où il séjourne depuis l’année 2006, vient de doter son église, « Armée de Victoire », d’un groupe électrogène de 50 KVA, à son siège de l’avenue Niangara, dans la commune de Ngiri-Ngiri. Alors qu’ils croyaient que cette source d’énergie électrique d’origine thermique était destinée exclusivement à la desserte de l’immeuble «Rehoboth», les résidents de cette municipalité sont tout surpris de voir leurs nuits illuminées chaque jour par l’éclairage public en provenance de l«’Armée de Victoire ».

 Entre autres bénéfices découlant du geste de l’Archibishop Kutino, on cite un regain de vie et d’ambiance dans cette partie de la capitale que ses natifs considèrent comme abandonnée par les pouvoirs publics, le recul de l’insécurité, la fin du cauchemar des délestages, etc. On pense qu’avec les travaux de modernisation de l’immeuble « Rehoboth », les résidents de Ngiri-Ngiri vont tout faire pour rompre avec l’insalubrité, les odeurs nauséabondes des poubelles du marché Bayaka et d’ailleurs, le banditisme.

 

 Pour avoir chassé les ténèbres, Kutino a fait monter sa cote d’amour chez l’homme de la rue, qui prie le Ciel pour qu’on ne fabrique pas d’autres « Maboso » ou Ngalasi pour bloquer l’œuvre sociale de la Mission Mondiale Message de Vie ou favoriser le pillage de son patrimoine. D’aucuns sont à présent convaincus que le message de la prospérité qu’il prêche n’est plus une illusion. Les railleries sur le nomadisme de l’ »Armée de Victoire » appartiennent au passé.
 Avant même que l’immeuble de l’avenue Niangara soit complètement terminé, il attire déjà des visiteurs étrangers, dont des Nigerians, des Hollandais, des Français, des Américains… qui l’ont baptisé « Site touristique Rehoboth ». L’Armée de Victoire ayant frappé un grand coup avec cet immeuble, ses adeptes en appellent aux architectes de la mascarade relative aux armes et munitions de guerre prétendument trouvées chez Kutino en 2006 de fixer dès à présent l’opinion sur l’état des lieux à Rehobot.   Kimp.

Leave a Reply