Kinshasa accueille la semaine mondiale pour l’éducation

00024yLe ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) – représenté par Michel Djamba, inspecteur général à l’EPSP – a procédé au lancement annuel de la « Semaine Mondiale de l’Action (S.M.A) » pour l’Education dont les manifestations sont programmées sur trois jours (du 07 au 09 mai 2014. Organisée par la Coalition Nationale de l’Education pour Tous (Conept), avec l’accord de la tutelle qu’est le ministère de l’EPSP et l’appui technique et financiers de « Actionaid » – un organisme qui travaille dans les périphéries de grandes cités telles que Kinsenso, Kabare, Idjwi, etc. en vue de promouvoir un accès facile de tous les enfants à l’école – cette manifestation s’est déroulée hier, 07 mai 2014, dans la salle de Promotion de l’Académie des Beaux-Arts, dans la commune de la Gmbe. Conept et Actionaid pensent que le projet « Education pour tous » restera un slogan vain aussi longtemps le gouvernement n’investi pas suffisamment de moyen dans ce secteur.

Et la Semaine Mondiale de l’Action (S.M.A.) pour l’Education vise justement, selon eux, à  sensibiliser les décideurs et autres opérateurs et partenaires éducatifs à tourner l’essentiel de leurs préoccupations vers le secteur éducatif.

Prenant la parole pour lancer la S.M.A, Michel Djamba a indiqué que  son ministère a pris des engagements pour promouvoir l’enseignement dans notre pays en mettant en jeu des moyens nécessaires. En outre, il a dit que cela était un devoir patriotique pour lui de se joindre à la célébration de cette semaine. Il a montré cette volonté du gouvernement de booster l’éducation dans notre pays en évoquant le Chantier Education qui l’a conduit à s’investir dans un large programme de réhabilitation et de reconstruction des infrastructures scolaires, sans négliger la qualité de l’enseignement et les conditions de l’enseignant. Et tout cela, a-t-il conclu, pour donner un avenir aux enfants congolais. Dans son mot de circonstance, le Directeur de cabinet adjoint du Ministère des Affaires sociales, représentant le ministre empêché, s’est appesanti sur l’importance de l’alphabétisation des adultes dans le cadre de l’Education pour Tous. Il a aussi souligné l’importance que son ministère accorde à l’éducation des personnes vivant avec handicap pour faciliter leur intégration sociale et économique d’autant plus que le thème de cette semaine est axé sur «l’éducation et la personne vivant avec handicap ». Enfin, le représentant de l’Unesco en RDEC, Diallo Abdourahamane, est revenu sur le rôle que joue son organisme et l’éducation pour la promotion sociale.

Conept : une plateforme de la Société civile au service de l’éducation

Dans son mot d’accueil, Jacques Tshibalanga, le coordonateur national de la Coalition nationale pour l’Education Pour Tous (Conept) a remercié toute l’assistance, particulièrement les élèves qui ont marché du « Carrefour des Jeunes », à Matonge, jusqu’au point de chute qui était la salle de Promotion de l’Académie des Beaux-Arts pour sensibiliser l’opinion publique sur la nécessité d’une éducation pour tout le monde ; sans laquelle aucun développement n’est possible. Il a noté qu’environ 164 pays dans le monde, dont 40 africains célébraient le même jour cette SMA. Il a remercié Actionaid et Unesco de leur appui et signalé que l’instant était propice pour tout un chacun de se poser des questions sur ses priorités en éducation, surtout en éducation pour des personnes vivant avec handicap.

Enfin, il convient de noter que le Conept est une plate-forme de la Société civile, rassemblant des ongs et des syndicats ayant pour objectif la promotion de l’Education. Elle vise la protection de l’enfance et la gratuité réelle de l’enseignement fondamental ; l’apprentissage des jeunes et l’alphabétisation des adultes.

SAKAZ et Dorcas

N’Somue

Leave a Reply