Kinshasa abritera les assises 3ème session du FP-CIRGL

 

Ce mardi 22 janvier, au Palais du Peuple de Kinshasa, s’ouvrent les assises de la IIIème session ordinaire de l’Assemblée plénière et la VIème réunion du Comité exécutif du Forum des Parlements de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, FP-CIRGL. Au cours de la conférence de presse qu’il a animée, hier dimanche 20 janvier dans la salle des conférences internationales du Palais du peuple, le Secrétaire général du FP-CIRGL Prosper Higiro a dévoilé les grandes questions qui seront débattues au cours de ces assises. 

Ce, après brossé succinctement l’historique ainsi que les objectifs assignés à l’organisation.

En effet, le FP-CIRGL a été mis en place grâce à l’accord interparlementaire signé entre les présidents des parlements des pays membres, au cours de la réunion tenue à Kigali le 4 décembre 2008.

            En particulier, le Forum tire son fondement du Pacte sur la sécurité et le développement dans la région des Grands lacs, signé à Nairobi le 15 décembre 2006 par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la CIRGL.

Ayant son siège à Kinshasa, le Forum poursuit les objectifs ci-après :

– Servir de cadre de dialogue, d’échange d’expériences et de règlement des conflits pour les parlements des pays membres de la CIRGL ;

– Renforcer les capacités des membres et des fonctionnaires des parlements des pays membres, notamment en matière de législation, de contrôle de l’action gouvernementale et de représentation des peuples de la région des Grands lacs ;

– Appuyer les efforts des gouvernements dans la prévention et la résolution des conflits, et contribuer à la consolidation des processus de paix et de réconciliation nationale ;

– Concourir à la mise en œuvre des résolutions des Nations unies relatives au respect et à la protection des droits de la femme, des enfants et des personnes vulnérables dans les périodes des conflits armés ;

– Promouvoir la démocratie, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, l’organisation des élections libres, honnêtes et transparentes et la bonne gouvernance dans les pays membres de la CIRGL ;

– Contribuer à l’harmonisation des politiques nationales avec les programmes d’actions et les projets élaborés dans le cadre de la CIRGL ;

– S’assurer de l’intégration de tous les protocoles du Pacte dans les ordres juridiques internes des Etats membres sur la sécurité, la stabilité et le développement de la région ;

– Veiller à l’implication des parlements nationaux dans l’évaluation et le suivi de la mise en œuvre du pacte sur la sécurité, la stabilité et le développement de la région des Grands lacs ;

– Aider à la résolution des conflits pouvant surgir au sein des parlements ou entre les Etats membres de la CIRGL.

Par ailleurs, on signale qu’il y a 5 domaines d’intervention du Forum. A savoir : paix et sécurité ; démocratie et bonne gouvernance ;  développement économique, ressources naturelles et intégration régionale ; questions humanitaires et sociales ; questions sur femmes, enfants et personnes vulnérables.

            Quant à sa structure et son fonctionnement, le Forum dispose de cinq organes suivants : assemblée plénière où chaque parlement est représenté par 6 membres ; le comité exécutif comprenant un représentant par parlement, les commissions, le secrétariat général. Ce dernier s’occupe de la gestion administrative, financière et technique de l’organisation.

            Concernant les points à débattre au cours des assises de Kinshasa, il y a entre autres la situation sécuritaire de l’Est de RDC et en RCA, l’évolution des relations entre les deux Soudan, ainsi que les questions liées aux violences sexuelles et basées sur le genre dans les pays membres de la CIRGL.

Le FP-CIRGL est composé de 12 pays. Il s’agit de : Angola, Burundi, Congo, RCA, RDC, Kenya, Ouganda, Rwanda, Soudan, Soudan du Sud, Tanzanie, Zambie.

Dom       

       

Leave a Reply