Kin-Est : vers l’amélioration de la desserte en eau

Kabila a inauguré le Module 3 de la station d’épuration d’eau de Ndjili Le Président Joseph Kabila Kabange a procedé, mardi, à l’inauguration du troisième module du Complexe industriel de traitement d’eau de N’Djili, en présence de plusieurs personnalités parmi lesquelles le premier vice président de l’Assemblée nationale, le Premier ministre, les membres du gouvernement, les chefs des missions diplomatiques et des organisations internationales en République Démocratique du Congo et les responsables des entreprises publiques.

Selon l’administrateur directeur général de la Regideso, Mukalay Mwema Nsungu, il s’agit d’un complexe industriel moderne de traitement d’eau dont les travaux consistaient à la mise en place  d’un module supplémentaire de traitement d’eau d’une capacité de 110.000 mètres cubes par jour. 

Il est composé d’un ouvrage d’arrivée d’eau brute, d’un bâtiment des réactifs, de deux  répartiteurs, de cinq décanteurs, d’un bâtiment des filtres, d’un bâtiment d’exploitation, d’une unité de chloration ainsi que d’une extension de la station de reprise et d’un nouveau poste de transformation de 39 KV. Le coût total de cette réalisation est de 29.379.366.99 euros et l’exécution des travaux a duré 32 mois. 350 Congolais et 56 expatriés ont travaillé à la réalisation de cet ouvrage dont le résultat permet l’augmentation de la production d’eau traitée de 220.000 à 330.000 mètres cubes par jour.

Mme Françoise-Marie Lily, directrice des opérations de la Banque mondiale en RDC, a déclaré que la contribution de la Banque mondiale dans le secteur de l’eau en RDC a été très significative depuis le début de l’engagement de cette institution financière en RDC, ajoutant que quand on s’adresse au secteur de l’eau, on se réfère à plusieurs indicateurs du millénaire.

Le ministre de l’Energie Tshiongo Tshibikubula Wa Tumba a indiqué pour sa part que cette réalisation est à compter parmi les innombrables actions prioritaires du chantier « énergie – Eau et Electricité » accomplies ou en voie de l’être, sous la haute direction du Président Joseph Kabila. Cette action a été rendue possible, a dit le ministre Tshiongo,  grâce au concours de la Banque mondiale qui l’a financée à 100% par un don non remboursable sans contrepartie
congolaise. L’eau et l’électricité, a-t-il noté, sont des produits de base essentiels à la vie pour la santé et le confort des populations, à l’économie, à l’industrie et aux petites et moyennes entreprises pour le développement d’un pays. L’eau et l’électricité marchent généralement ensemble car, a-t-il souligné, pour produire de l’électricité d’origine hydraulique, il faut de l’eau du fleuve, de la rivière ou du lac, de même que pour avoir de l’eau potable disponible de manière permanente aux robinets, il faut préalablement de l’électricité en permanence.

Le gouverneur de la Ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango qui a pris la parole pour la circonstance, a déclaré que l’inauguration de ce troisième module du complexe industriel de traitement d’eau de N’Djili constitue « une preuve éloquente en plus de la volonté du Chef de l’Etat d’œuvrer pour la reconstruction de la République Démocratique du Congo ». Cet ouvrage, a-t-il souligné, permettra de résoudre tant soit peu l’épineux problème  de la desserte en eau potable « devenue pour la majorité des Kinois une denrée dont l’accès devenait, chaque jour, un peu plus difficile.

 

Innocent Binwa.  IT

Presse Presidentielle

 

Leave a Reply