Jury du «Prix de la Liberté de la Presse Lucien Tshimpumpu»

Photo-Prix-Lucien-Tshimpumpu-01Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avec l’appui de Son Excellence Monsieur le Ministre des Médias, chargé des Relations avec le Parlement et de l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, L’Union Nationale de la Presse du Congo « UNPC » et l’Observatoire des Médias Congolais « OMEC » organisent le samedi 3 mai 2014 au Salon Okapi de l’Hôtel Venus, le « BAL DE LA PRESSE » à l’occasion de la Journée Internationale de la Liberté de la Presse dont le thème pour 2014 est : *La liberté des médias pour un avenir meilleur : contribuer à l’agenda de développement post-2015.*

Au cours de celui-ci, il sera procédé à la remise du « Prix de la liberté de la Presse Lucien Tshimpumpu » aux journalistes et organes de presse ayant marqué l’année 2013-2014.

Bénéficiaires :

- 5 maisons de presse en raison de 2 chaînes de télévision, 2 de la radio et 1 de la presse écrite ;

- 10 journalistes en raison de 3 de la télévision, 3 da la radio, 3 de la presse écrite et 1 de la presse en ligne.

I. Contexte

Dans le cadre de la journée internationale de la liberté de la presse, un « Prix National de la Liberté de la Presse Lucien Tshimpumpu » a été institué dans un contexte lié à la situation sécuritaire du pays en vue, non seulement de soutenir les efforts des médias qui auront pris des risques dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information mais aussi se seront distingués par une pratique responsable du métier en observant avec rigueur les règles d’éthique et de déontologie professionnelle.

Il est important de rappeler que les journalistes et les autres professionnels des médias ont été, dans un passé récent, l’objet des attaques de tous ordres. Pour mémoire, nous pouvons citer :

 – Les assassinats des journalistes Franck Kangundu Ngyke et son épouse en novembre 2005, François Bapuwa Mwamba en juillet 2006, Serge Maheshe en juin 2007, Patrick Kikuku en juillet 2007, Didace Namujimbo en novembre 2008, Bruno Coco Cirambiza en août 2009 et tout récemment, Patient Chebeya Bankome à Beni et un agent du Renatelsat tué au Katanga.

- La multiplication d’actes d’invasion des lieux de travail par des  milices armées en violation de la Résolution 1738 du Conseil de Sécurité des Nations Unies du 26 décembre 2006 ainsi que de la Résolution 29 de la 29ème session de la conférence générale de l’UNESCO condamnant la violence contre les journalistes telle qu’adoptée le 12 novembre 1997, des différents rapports publiés par la Fédération Internationale des Journalistes(FIJ) sur les assassinats et agressions perpétrés contre les professionnels de la presse ainsi que l’impunité dont jouissent les ennemis de la liberté de la presse.

Au regard de ce qui précède, les organisateurs ont estimé utile de décerner des prix d’excellence aux journalistes et professionnels des médias qui se sont distingués dans le métier d’informer.

II.  Présentation des différents prix

Les différents prix sont :

1. Le meilleur débat public (radio)

2. Le meilleur débat public (télévision)

3. La meilleure caricature (presse écrite)

4. La meilleure enquête (tous médias)

5. Le meilleur journaliste T.V publique

6. Le meilleur journaliste T.V privée

7. Le meilleur journaliste radio publique

8. Le meilleur journaliste radio privée

9. Le meilleur journaliste presse écrite

10.  Le meilleur journaliste agence

11.  Le meilleur journaliste presse en ligne

12.  Le meilleur journaliste radio de proximité

13.  Le meilleur éditorial

14.  Le meilleur reportage

15.  La meilleure interview

16.  La révélation de l’année (jeune journaliste, femme)

III. Domaines de production

Le journaliste à primer devrait s’être distingué dans les productions se rapportant aux domaines ci-dessous :

• Engagement citoyen

• Droits de l’homme et Genre

• Economie, Finances et Industrie

• Santé et Environnement

• Culture, Sports et Loisirs

IV. Conditions de participation

• Etre journaliste congolais et détenteur de la carte professionnelle de la presse ;

• Ne pas être sous le coup d’une mesure disciplinaire prise par les organisations professionnelles pour non-respect des règles d’éthique et de la déontologie ;

• Fournir la preuve de la diffusion effective de ses productions (CD, DVD, coupures de presse) et la déposer dans les délais requis ;

• Présenter deux articles ne dépassant pas 5.000 signes (Presse écrite), deux caricatures (Presse écrite) ou deux éléments ne dépassant pas 5 minutes (Radio et Télévision)

• Les productions écrites ou audiovisuelles visées doivent avoir été diffusées entre le 5 mai 2013 et le 30 avril 2014 ;

•  Autosaisine

• Les documents proposés deviennent la propriété de l’OMEC et de l’UNPC

• La date limite du dépôt des productions est fixée au 30 avril 2014 à 12h.

V. Objectifs poursuivis

            Destiné aux professionnels des médias, le « Prix National de la Liberté de la Presse Lucien Tshimpumpu » a pour objectifs :

• De susciter un esprit d’émulation au sein de la corporation ;

• D’assurer la promotion du journalisme d’investigation ;

• D’encourager les journalistes à l’excellence et à l’engagement citoyen;

• D’inciter les pouvoirs publics à avoir une meilleure perception des risques qu’encourent les professionnels des médias dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information.

            Dans cette optique, l’organisation de ce prix s’inscrit dans le souci de vulgarisation d’une culture d’appropriation des règles d’éthique et de déontologie. A ce titre, les résultats attendus sont notamment l’intériorisation des textes régissant le secteur des médias, la revalorisation de l’exercice du métier d’informer entre autres par la lutte contre l’invasion de la profession par des « moutons noirs » , la stimulation de l’esprit d’émulation et d’innovation dans la profession.

VI. Composition du Jury

Le Jury constitué pour analyser les dossiers va travailler sur base d’une grille de cotation avec en toile de fond une appréciation objective des œuvres aux plans du fond, de la forme, de la pertinence, de la nature des sources, etc.

Ceci dit, le Jury est composé des membres ci-après :

1. Professeur Jean-Chrétien Ekambo Duasenge, Président

 2. Professeur Philippe Ntonda Kileuka, Rapporteur

 3. Professeur Bernard Munsoko wa Bombe, Membre

 4. Professeur Fulgence Mungenga, Membre

 5. Professeur Lino Pungi, Membre

 6. Monsieur Kasonga Tshilunde, Représentant de l’UNPC

7. Monsieur Jean Réné Efalema, Représentant de l’OMEC

8. Monsieur Hippo Tutshinke, Représentant des consommateurs des médias

9. Monsieur Mbaya Kakasu Alain,  Journaliste à la retraite

10. Assistant Pudens Malibabo, Membre

N.B. : Ne sont pas concernés les journalistes et organes de presse ayant déjà obtenu le Prix.

 Fait à Kinshasa, le 22 avril 2014

Leave a Reply