Journée Mondiale du paludisme 2014 : trois décès par heure en RDC

paludismeAprès la phase de distribution gratuite des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticide à Longue Durée d’Action (MILD), dans la ville province de Kinshasa en décembre 2013, dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Fonds Mondial, Composante Paludisme, le ministère de la Santé publique, à travers le PNLP et avec l’appui technique de « Population Service International/Association de Santé Familiale PSI/ASF », a fait un plaidoyer institutionnel de lutte contre le paludisme en RDC, le lundi 28 avril 2014, à la présidence de la République. Dans le souci de renforcer l’implication des autorités du pays dans cette lutte, Félix Kabange Numbi a remis symboliquement à cette occasion, des moustiquaires imprégnées au Président de la république, représenté par son directeur de cabinet, aux conseillers du chef de l’Etat ainsi qu’aux autres membres du cabinet.

 C’est dans une délégation composée du secrétaire général au ministère de la Santé publique, du directeur national de l’ASF, du directeur national du PNLP, des Représentants des agences du système des Nations Unies, et de plusieurs autres invités, que le ministre de la Santé a effectué la décente à la présidence pour le lancement officiel dudit plaidoyer. Après, la délégation s’est dirigée au terrain municipal de Bandalungwa où le ministre a lancé un message fort à l’endroit de la population, l’appelant à une prise de conscience du danger que représente le paludisme de l’importance de l’assainissement du milieu et de l’utilisation indispensable de la moustiquaire imprégnée d’insecticide.

            Prenant la parole devant le représentant du président de la république et ses collaborateurs avant la remise symbolique des MILD, le ministre Kabange Numbi remercié le chef de l’Etat pour l’intérêt et l’investissement dont il fait montre pour combattre ce fléau. Il a également salué la présence de  tous les personnels de la santé et exprimé sa gratitude à tous les représentants des agences du système des nations unies ainsi qu’à tous les personnels de santé, pour leur engagement dans cette démarche. Le ministre Numbi a fait savoir qu’étant donné que le paludisme constitue actuellement un problème majeur de santé publique en RDC, il est important que le gouvernement consentie d’avantage d’efforts en plus de ce qui est déjà fait, afin de sortir le pays de la zone orange dans laquelle il se trouve vers une zone verte, d’ici 2015. Selon le rapport PNLP, en 2012, 9.5 millions de cas de paludisme ont été recensé sur l’étendue du territoire et 24.000 décès, soit 3 décès chaque heure. En 2013, il y a eu 11 millions de cas dénombrés dont 30.218 décès. Ce qui fait de la RDC le deuxième Etat africain après le Nigéria.

            Le ministre a résumé son message par 3 points essentiels : l’invitation à dormir et faire dormir les familles sous les moustiquaires imprégnées, la sollicitation de l’implication et de l’engagement sans faille du chef de l’Etat et de tous afin de gagner le pari de cette lutte, ainsi que l’appui et l’accompagnement de la présidence dans les processus de financement.

            Pour sa part, le directeur national de l’ASF/PSI, Nestor Ankiba, a souligné qu’à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du paludisme, l’ASF réitère son engagement dans cette lutte contre le paludisme et dans la sensibilisation de la population. C’est dans ce cadre, a-t-il dit, que le PNLP a procédé à la distribution de plus de 4 millions des moustiquaires en décembre 2013. Nestor Ankiba a également remercié les autorités et tous les partenaires pour leur plaidoyer, jugé d’une grande importance, en faveur de l’utilisation responsable de ces MILD.

Myriam Iragi      

Leave a Reply