Horreur hier devant le Palais du Peuple !

SONY DSCUn corps en décomposition fort avancé a été découvert hier sous la tribune de la Place du Cinquantenaire. Une place très fréquentée par des badauds et ceux qui y viennent pour se faire photographier en vue d’immortaliser un évènement heureux, notamment les mariages et autres cérémonies festives. Les jours fériés, de nombreux parents ont aussi l’habitude d’y amener leurs enfants pour se distraire, jouer et se faire photographier.

Selon des sources proches des services de la Police, ce corps en décomposition fort avancé serait celui d’un détraqué mental que la mort a rattrapé en ces lieux suite à la fatigue et peut-être à une longue maladie. Cependant, ce qui trouble les opinions, c’est qu’aucune odeur n’a été ressentie ni par les badauds ni par d’autres passants, encore moins par les agents de la police affectés à la sécurité du Palais du Peuple.

Dieu merci, cela est survenu bien avant les cérémonies du défilé du cinquante-quatrième anniversaire de l’indépendance du pays dont les préparatifs vont bon train au niveau de Maluku avec des éléments des FARDC cantonnés momentanément là à cet effet.

Par ailleurs, la découverte de ce corps en décomposition fort avancé pose la question de la sécurité des lieux considérés comme des sites touristiques et qui servent souvent aux manifestations festives officielles. C’est à cet endroit que la Nation avait fêté le cinquantième anniversaire de son indépendance par un défilé monstre auquel ont participé une flopée de plus de quinze chefs d’Etats d’Afrique et surtout l’invité de marque, à savoir le couple royal belge d’alors composé du Roi Albert II et de la Reine Paola. Il y avait eu aussi la présence fort remarquée de deux chefs d’Etats voisins de l’Est très impliqués dans la tragédie qui sévit en RDC depuis plus de vingt ans, à savoir Paul KAGAME du Rwanda  et Yoweri Kagutha MUSEVENI de l’Ouganda.

Pourquoi ne pas s’étonner que cet évènement macabre se soit produit tout près du quartier général de la Police Nationale et le siège de la Brigade d’Intervention Rapide situés tous deux à un jet de pierre ? En principe, ce site devrait être gardé en permanence par des agents de l’ordre pour éviter de tel spectacle déshonorant pour une ville de plus de huit millions d’habitants. Si l’on en croit à la maquette présentée par le Bureau d’Etudes et d’Aménagement Urbain, ce site encore inachevé devrait contenir d’autres salles des spectacles ainsi que de lieux des jeux pour enfants et adultes. L’espace situé derrière cette tribune du côté de la Brigade d’Intervention Rapide de la Police devrait servir à d’autres aménagements, notamment comme cela se dit dans certains milieux, il était prévu l’érection d’un centre culturel, d’une bibliothèque et d’un musée national. Mais hélas ! Après le défilé monstre du 30 juin 2010, les pouvoirs publics ont tourné la page en renvoyant les travaux de réaménagement promis et tant attendus aux calendes grecques. Qu’on ne verse pas du tout des larmes de crocodile en découvrant un corps en décomposition fort avancée ! A qui la faute?

En attendant les résultats des enquêtes pré juridictionnelles du Procureur de la République et des services de la Police, sous d’autres cieux, des têtes auraient pu tomber au niveau des responsables civils et policiers de la ville. Mais en RDC, l’impunité a la dent dure et celui qui la détruira n’est pas encore né, elle a encore des jours devant elle.

F.M.

Leave a Reply