Grosse frayeur à Masanga Mbila : Un taxi-moto ramasse un écolier et l’expédie dans une rigole !

une moto accidenté sur le boulevard du 30 juin à Kinshasa dont les victimes ont été évacués à l'hopital Ph John Bompengo (2)Grosse frayeur hier matin sur la route By Pass, à la hauteur de l’arrêt Bel Air, à Mont Ngafula. Il était 7 heures du matin lorsqu’un gamin de neuf ans, en uniforme bleu-blanc, s’est engagé sur la grande route, très fréquentée à cette heure matinale, pour rejoindre l’autre versant de la voie en vue de se rendre à l’école. Soudain, un coup de frein strident, suivi d’un choc ! Un taxi-moto qui était lancé à toute vitesse n’a eu que le temps de procéder à cette manœuvre désespérée pour ne pas commettre l’irréparable. Mais en dépit de ses efforts pour éviter le petit garçon,il a fini par le heurter, le projetant même dans la rigole bordant la chaussée.

De la foule qui attendait un moyen de transport au bord de la route, s’est élevée aussitôt une clameur de désespoir. Tout le monde était convaincu que le petit garçon n’avait pas survécu au choc. Mais par acquis de conscience, de nombreuses bonnes volontés se sont précipitées sur l’enfant. Et les premiers arrivés ont crié leur joie en constatant que le gamin était bien vivant en dépit de ses blessures à la jambe et du choc reçu à la tête.

Conduit rapidement à un dispensaire situé non loin du lieu de l’accident, l’enfant a pu bénéficier des premiers soins en attendant l’arrivée de sa famille alertée par les habitants du quartier.

C’est vers 10 heures, soit trois heures après l’accident, que le petit écolier qui s’appelle Christian Bapu a retrouvé ses esprits, les maux de tête qui le tourmentaient s’étant finalement calmés. Mais par précaution, il était maintenu en observation sous la garde d’un membre de famille accouru en catastrophe.

Les témoins de l’accident déplorent le fait qu’un enfant en si bas âge ait pu être lancé seul sur une voie aussi dangereuse que la route By Pass. Cet accident devrait servir d’interpellation pour tous les parents qui doivent s’assurer des conditions de sécurité entourant les déplacements de leurs rejetons sur le chemin de l’école, à l’aller comme au retour. Il est recommandé de les faire toujours accompagner d’un adulte, de manière à éviter des gestes qui exposent à des drames du genre de celui que l’on a failli déplorer hier.

L’auteur de l’accident dont nous n’avons pu malheureusement rélever l’identité, se trouvait sous garde policière au sous-commissariat de police de Masanga Mbila jusqu’au moment où nous mettions sous presse.

Annette KAPINGA KADIMA

(Stg/UPN)

Leave a Reply