«Gédéon Kyungu Mutanga à base de la castrophe humanitaire au Katanga»

L’Association Africaine de Défense des Droits de l’homme, ASADHO en sigle, est vivement préoccupée par la situation humanitaire créée par les attaques de Gédéon KYUNGU Mutanga dans le triangle de la mort (Mitwaba – Kilwa – Kasenga), plus précisément dans les villages de Kwiyongo, Kwisinga, Kapanda, Kamakumbi, Tambwe et Kabola au Katanga.
Pour rappel, Monsieur Gédéon KYUNGU MUTANGA avait été condamné à mort le 9 mars 2009 par la cour Militaire de Lubumbashi pour crimes contre l’humanité et autres.  Il s’était évadé de la prison de Lubumbashi en date du 7 septembre 20ll avant de réinstaller dans  le Nord-Katanga.

Selon les informations  recoupées par I’ASADHO/Katanga, les attaques contre les populations civiles ont occasionné des  déplacements massifs des villageois actuellement regroupés sur plusieurs sites. Dans le site situé sur l’axe Kikwa-Mitwaba,  nous avons dénombré le décès de 19 enfants âgés d’un jour à six ans dont 13 garçons et 6 files, survenu à cause de ra diarrhée et de vomissements’ Six femmes enceintes sont aussi mortes par manque des soins appropriés lors de l’accouchement. 1000 enfants âgés de moins 5 ans souffrent déjà de la mal nutrition.
Dans le secteur de Kyona-Ngoie territoire de Mitwaba sur l’axe Mubidi-Kisele-Mitwaba)-Kasongo-Mwana (Kikwa), 650 enfants (400 garçons et 250 filles) souffrent de la malnutrition.

Dans ce même secteur, en date du 17 janvier 2012, 10 femmes dont 8 de Kyiyongo et 2 de Kapanda ont été violés par les éléments Maï Maï.
De ce qui précède, l’ASADHO recommande :
•        Au Gouvernement
– De mettre à la disposition de la Police Nationale congolaise et aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo, les moyens financiers et logistiques–suffisants pour qu’elle cherche et arrête Monsieur Gédéon KYUNGU MUTANGA ;
– D’assurer la protection des populations civiles dans les territoires et villages actuellement sous le contrôle de la milice de Gédéon Kyungu MUTANGA.

* Aux Organisations Humanitaires
– D’apporter l’assistance médicale, logistique et matérielle aux populations déplacées à cause des attaques de. la milice de Monsieur Gédéon KYUNGU MUTANGA

* A la Monusco
– D’assurer la protection des populations civiles de ces territoires conformément à son mandat.

Fait à Lubumbashi, le 2l/01/2012
ASADHO

Leave a Reply