Football/Où va le DC Motema Pembe de Kinshasa?

 

Le mardi 19 mai 2009 chez Maître Taureau, bar –dancing de François Ngombe, président du Conseil d’administration et doyen de la famille du DC Motema Pembe de Kinshasa, avait eu lieu l’élection d’un nouveau comité de direction dont la présidence avait été confiée à Alain Sudi Zimamoto, absent sur le lieu où avait juste été exhibée et promenée sa grande effigie. Il n’était descendu physiquement à Kinshasa que la veille du «choc» contre le grand rival vert et noir, en provenance de l’extérieur du pays.            Charles Tambwe Lombe prenait la section football avec comme vice-président Pierre Kazadi Mukengeshayi. Le handball revenait à Herman Bolambele Bokima, le volley-ball à Sylvie Koy Otama, le football junior à Mathieu Kashindi. Jerry Angengwa devenait secrétaire sportif avec Samson Kalula comme adjoint, tandis que  Viviane Mwamba Nzambi Mubiay trésorière. Le colonel Edy Mukung, Matono, Charles Langa Ntangu et Robert Fiveto conseillers.

 

L’approche des matches de la demi-finale du 14ème championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT), site de Lubumbashi, programmés le jeudi 20 et le dimanche 23 août 2009, au stade de la Kenya, contre le TP Mazembe, a commencé à empoisonner l’atmosphère. Peut-être que s’il n’y avait pas eu ce voyage pour la capitale du cuivre que tout le malheur qui ne cesse de s’abattre aujourd’hui sur le DC Motema Pembe n’aurait pas existé, ou peut-être serait de petite amplitude?

            L’argent provenant d’un membre d’une fédération sportive nationale et l’enveloppe émise de l’Hôtel de Ville de Kinshasa au nom du coach Jean Muntubile Ndiela alias Jalma Santos qui avait pourtant amené le contenu dans son entièreté, ont servi à déstabiliser complètement l’équipe sans parler des primes promises et non versées aux joueurs en cas de victoire sur l’AS V.Club, pour le match du samedi 27 juin, et remporté par 2-1. Les athlètes avaient quitté le lieu de la rencontre vers 23h, la trésorière les ayant servi après s’être coupée les veines. Elle s’en sortira avec une suspension. Le secrétaire sportif titulaire connaîtra la même sanction pour avoir satisfait les encadreurs sur le pourcentage des recettes provenant de l’EPFKIN, «comme cela se fait d’habitude». Mais personne n’est notifié. Soupçonné d’avoir contacté le numéro un du TP Mazembe pour accorder au DC Motema Pembe des facilités de voyage pour Lubumbashi, le président de la section football est malmené à travers la presse. Et voilà Zimamoto a apparu à la télévision pour signifier qu’il se retirait «n’ayant pas pu instaurer la discipline qui devait sous-tendre son action» tout en parlant du désordre et de l’insubordination constatés dans le chef de ses collaborateurs. Charles Tambwe s’était défendu au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec le secrétaire sportif et la trésorière. Il a fini par utiliser également la voie des médias, le jeudi 27 août, pour annoncer qu’il renonçait à ses fonctions. Le joueur-vedette, le capitaine Gladys Bokese, bousculé, s’est dit avoir perdu le goût de monter encore sur le terrain défendre les couleurs qu’il chérit tant. Sa génitrice est sortie de sa réserve pour prêter sa voix contre la campagne menée contre son fils !..

Hier mardi, c’est au tour de l’entraîneur Muntubile qu’est tombée la guillotine. Sylvie Koy Otama et Samson Kalula assumant l’intérim respectivement à la présidence et au secrétariat sportif, ont signé l’acte démettant le technicien sans préciser les griefs retenus contre lui. Celui-ci n’est pas resté bouche cousue: «Une somme de l’ordre de 10.000$, émise par des sponsors et déposée chez Maître Taureau, dans l’objectif de retourner le DC Motema Pembe en Afrique, en 2010, est à la base de la grande agitation actuelle».

SIKI NTETANI MBEM

 

 

 

Leave a Reply