Fondé au 19ème siècle : l’histoire fabuleuse du groupe Heineken

HeinekenHeineken International est un groupe fondé en 1873.   Ce label de renom est présent dans plus de 170 pays. Heineken International est le 3ème brasseur au niveau mondial. Il produit et commercialise des centaines des marques des bières et cidres.

Rétrospective sur les grandes périodes d’un groupe d’origine néerlandaise qui va totaliser dans un proche avenir deux siècles.

En 1864, Gérard Adriaan Heineken,  âgé de 22 ans, et tenté par le métier de brasseur,   rachète la plus grande brasserie  de la ville d’Amsterdam.   « De Hoolberg » ou « The Haystack », est fondée à la fin du 16ème siècle  par la veuve d’un brasseur du nom de Weijintgen Eberts.  En 1868, Gérard Adriaan Heineken  construit une nouvelle brasserie à Stadhouderskade, non loin d’Amsterdam.

L’année suivante, il  met au point la technique de la fabrication appelée «fermentation basse» laquelle permet de conserver pendant longtemps la bière et d’obtenir une boisson très claire.

Des débuts prometteurs

 En 1874,  Gérard Adriaan Heineken, actionnaire de la société Heineken  Bierbrouwerij Maatschappij NV ( HBM) change le patronyme de la « Haystack » en Heineken. Une troisième brasserie de 3000 mètres carrés  est créée à Rotterdam. En 1786, la bière Heineken est vendue en France.

 Les  brasseurs d’Heineken  vont ensuite combiner  la technique de la fermentation basse  au système de réfrigération mis au point par le professeur Carl von Linde en 1981.

L’esprit de  créativité du jeune industriel hollandais est couronné par le diplôme d’honneur d’Amsterdam qui lui est décerné  en 1983 , à travers la bière Heineken.

En 1988, le français Elion, élève de Pasteur, le célèbre  microbiologiste français,  réalise pour le compte de l’entreprise de Gérard  Adriaan la  culture dite de «levure A». Cette technique  fait mouche et permet à Heineken de remporter le Grand Prix de Paris  pour la production de la meilleure qualité de bière lors de l’Exposition universelle de 1989.  Avec le   procédé de pasteurisation et de maîtrise du froid, on peut transporter la bière facilement.

Une croissance internationale

En mars 1893, le brasseur hollandais meurt,   Marie Tindal s’occupe de l’entreprise de son mari. A cette époque, Heineken vend 300000 hectolitres de bière par an.  Henri Pierre Heineken est aux commandes de la société en 1914.   L’esprit tourné vers l’extérieur, il  va ouvrir  des brasseries au Congo, à Java, en Egypte et acquérir  la brasserie Léopold de Bruxelles.

La marque  Heineken s’exporte à l’étranger dès  1929, ses brasseries  hollandaises se dotent des lignes d’embouteillage et les unités  de production sont agrandies L’internalisation est lancée en 1931 avec la jointventure réalisée avec Fraser and Neave qui aboutit à la création de Malayan Breweries Singapour Ltd.

En 1990, cette  joint venture va devenir Asia Pacific Breweries.

Avec la création d’une brasserie pilote à Rotterdam  en 1932 , Heineken est en mesure de faire ses propres  recherches par le biais du laboratoire de cette usine.

Après l’abrogation de la prohibition ( ou  interdiction de la vente d’alcool) aux USA,  Leo van Munching steward  dans la ligne de croisière Pays Bas- Amérique obtient de la famille Heineken l’autorisation de représenter leur bière au pays de l’Oncle Sam.

Cap sur  l’Europe

 Nous sommes dans les années 1940.  Comme tout   manager  avisé qui  sait lire les signes du temps,  Henri Pierre envoie son fils Alfred Heineken aux USA pour être formé en  marketing auprès de Van Munching et suivre des cours  sur la publicité et le commerce. Il  retourne en Hollande en 1948 et  va mettre  en application les connaissances acquises.

En 1968,  Heineken et Amstel , son concurrent de taille  depuis le 19 ème siècle, fusionnent. Amstel devient alors l’un des leviers de l’essor d’Heineken en Europe.

Dans la seconde moitié du 20 ème siècle,  Heineken  noue des partenariats de petite taille en Grande Bretagne et en Italie et  ses  parts de marché  en Europe sont de 2,8 %.  Les bonzes d’Heineken décident de s’implanter réellement en Europe.

 L’Hexagone est leur première  cible

En 1969, les brasseries alsaciennes de « Mutzig », « Colmar », la « Haag », la « Perle » et « l’Espérance » se regroupent et créent l’Alsacienne de Brasserie ( ALBRA).  En  1972, Heineken International acquiert Albra. Huit ans après,  la première bière Heineken est brassée en France.  Albra va devenir ensuite France SA. En 1986, la brasserie Pelforth est rachetée par la Française des Brasseries ( FABRA) dont le siège social est à Lille. La  FRABRA est ensuite englobée dans Heineken en 1988.  Aujourd’hui Heineken France est à la fois brasseur et distributeur avec  sa filiale  France Boissons.

Après la France,  Heineken va s’installer en  Italie avec l’acquisition d’Italian  Dreher et dans des pays comme  la Roumanie, l’Autriche, le Portugal…..

Jean- Pierre Nkutu

Leave a Reply