Floribert Chebeya : obsèques le 26 juin

Plus rien ne s’oppose à l’organisation des obsèques de Floribert Chebeya, Directeur Exécutif de l’Ong « La Voix des Sans Voix », trouvé mort et abandonné, dans sa voiture, à Mitendi, dans la périphérie Ouest de Kinshasa, le mercredi 02 juin 2010. Le Procureur Général de la République a en effet donné le feu vert à sa famille pour les formalités d’inhumation, à la date de sa convenance, au lendemain de l’autopsie pratiquée sur le corps du défunt le vendredi 11 juin 2010.

Le Phare a appris hier d’un membre de « La Voix des Sans Voix », qui a dit détenir l’information de source familiale, que les obsèques de Floribert Chebeya vont avoir lieu les 25 et 26 juin 2010. La levée du corps de la morgue de l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo) est en effet annoncée pour le vendredi 25 juin tandis que l’inhumation est prévue le 26 juin 2010.

S’agissant du programme détaillé des funérailles, il devrait faire l’objet d’une concertation entre la famille biologique du défunt et sa famille associative. Il semble que de part et d’autre, un début de consensus s’est déjà dégagé, au terme d’une réunion organisée dans la résidence de Chebeya, où les veillées mortuaires ont pris une autre dimension depuis l’annonce de la décision du Procureur Général de la République.

Apparemment, les dates précédemment arrêtées par le collectif des organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme au sujet des obsèques du Directeur Exécutif de « La Voix des Sans Voix », à savoir le 28 juin pour la levée du corps et le 30 juin pour l’enterrement, sont abandonnées. Certaines sources pensent que la famille biologique des Chebeya aurait subi des pressions pour ne pas gêner les festivités commémoratives du 50me anniversaire du pays.

On rappelle que Floribert Chebeya avait rompu tout contact avec sa femme et ses enfants dans la soirée du mardi 01 juin 2010, après avoir répondu, en fin d’après-midi du même jour, à un rendez-vous présumé manqué, à l’ex-Circo, avec l’Inspecteur général de la Police Nationale Congolaise, Jhon Numbi. C’est le lendemain, mercredi 02 juin, que son corps était découvert sans vie, sur la banquette arrière de sa voiture, à Mitendi, en dehors de la ville de Kinshasa, avec comme décor des préservatifs, des aphrodisiaques et des mèches de femme à côté de son cadavre laissé à demi nu.

Une vive controverse persiste autour des circonstances et de la cause réelle de sa mort, laquelle a tout l’air d’un crime planifié. A ce stade, plusieurs suspects se trouvent aux arrêts, principalement des officiers de la police, dont les plus cités sont le général John Numbi, Inspecteur général de la Police et Daniel Mukalay, Directeur des services généraux du même corps. Mais, d’aucuns croient que les éléments déterminants du dossier proviendront des résultats de l’autopsie opérée le vendredi 11 juin 2010 à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa par un médecin congolais, Tshomba Hondo, et trois de ses confrères néerlandais conduits par le Dr Frank va Boot.

Entre-temps, on est sans nouvelle de son chauffeur, Fidèle Bazana, porté disparu depuis le 01 juin 2010.

                                   Kimp.

Leave a Reply