FFJ documente 235 cas de violation en 2014 contre 119 en 2013

        Freedom for journalist (FFJ), association de défense et de promotion de la liberté de la presse a documenté, pour l’année 2014, 235 cas d’atteinte au droit d’informer et d’être informé en République Démocratique du Congo. «Le taux élevé d’atteinte est le résultat de deux arrêtés que nous jugeons liberticides du ministre des Médias qui ont visé environ 200 médias», a révèlé FFJ dans un communiqué signé par son chargé d’assistance légale et d’aide judiciaire, Me Nkashama.

En effet, selon les statistiques de FFJ, Kinshasa bat le record avec 170 cas de violations des droits des journalistes et du public à l’information au regard du nombre des médias visés par les arrêtés du ministre Mende pris en août 2014, suivi du ventre mou de la RDC, la province du Nord-Kivu avec 25 cas (avec les 5 derniers médias fermés), talonnée respectivement par son voisin du Sud-Kivu (9), la province du Katanga et celle du Bas-Congo sont en ex-aego avec 6 cas, la province du Maniema et la province du Kasaï oriental sont en ex-aego avec 4 cas,   la province du Kasaï occidental, la province du Bandundu et celle de l’Equateur s’équivalent avec, chacune, 3 cas. La province orientale, la moins malmenée s’en sort avec 2 cas.
Comparativement à l’année 2013 où le total était de 119 cas,  la province de l’Equateur battait le record avec 30 cas talonnée de près par celle du Nord-Kivu avec 29 cas puis de Kinshasa avec 27. Suivent ensuite respectivement les provinces du Katanga (7), du Kasaï Occidental (6), Maniema (6) et Orientale (6), du Bas-Congo (4), du Sud-Kivu (2), du Kasaï oriental (1) et du Bandundu (1). Quant à la typologie de violations la plus menacée pour cette période, la tendance reste la même qu’en 2014 : le nombre élevé des journalistes menacés, harcelés, torturés, suivi des journalistes maltraités. A une grande différence, deux journalistes ont été tué en 2013 contre un seul en 2014.
A l’occasion, FFJ publie également «Justice & journalistes en République démocratique du Congo », une récente publication de l’organisation qui documente toutes les procédures judiciaires visant les journalistes sur l’ensemble du territoire national.
Tshieke Bukasa

Leave a Reply