Examen d’Etat 2014 : dissertation : plus de 100 inspecteurs pour les items

eleves-congolaisesLes épreuves hors-session de la 48ème session de l’Examen d’Etat  2014’ – commenceront le 15 mai 2014, par la passation de la dissertation, le même jour, sur l’ensemble du territoire nationale. Pour la meilleure réussite de cette passation, plus d’une centaine d’inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) ont été choisis par leur hiérarchie et casernés pour la confection des items de cette dissertation. Chaque année scolaire, le début des épreuves hors-session marque la deuxième étape dans l’organisation d’une session d’Examen d’Etat, après les épreuves préliminaires qui constituent un test de sélection destiné à jauger le niveau des autodidactes à même de concourir aux épreuves hors-session et à la session ordinaire.

C’est une étape importante pour l’Inspection générale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (E.P.S.P.) qui tient à respecter les instructions officielles du gouvernement lui transmises par le ministre de tutelle, Maker Mwangu Famba, en relevant le défi d’une évaluation correcte.

         Conscient de cette charge qui pèse sur ses épaules, l’Inspection Générale de l’E.P.S.P. (I.G. E.) tient absolument à s’acquitter de son devoir, d’autant plus qu’elle possède une expérience éprouvée de 47 ans d’organisation réussie des sessions de l’Examen d’Etat. C’est ainsi que Michel Djamba, Chef de corps de l’I.G.E. assiste chaque jour ses collaborateurs internés pour la rédaction des sujets de dissertation – qui, selon le ministre de tutelle, doivent être davantage diversifiés par rapport aux sessions antérieures – et faire une bonne planification de la passation sur l’ensemble du territoire national. Après avoir formé et contrôlé – l’I.G.E. a une triple mission consistant à former, à contrôler et à évaluer l’enseignement donné.

SAKAZ

Leave a Reply