EPSP : les enseignants dénoncent les perfusions» financières

Le Syndicat des enseignants du Congo (SY.E.CO.) a pris le temps nécessaire pour analyser le « Projet du protocole d’accord » ayant sanctionné la clôture des travaux de la Commission paritaire ‘Gouvernement/Banc syndical du secteur public’. Dans un communiqué signé par Mozamboka Sekeseke, secrétaire général intérimaire de ce syndicat et remis le samedi 12 février à notre rédaction, le Syeco précise que ce Projet de protocole d’accord  ne l’engage en rien. C’est ainsi qu’il le rejette sans ambages parce qu’il accorde 5.000FC seulement  au mois de juillet 2011 et 10.000FC mois d’octobre 2011, soi-disant par manque des moyens financiers de la part du gouvernement.

 

         Le Syeco dit prendre à témoin tous les enseignants de la République parce que malgré les revendications syndicales le gouvernement campe sur sa position de « clochardiser » les enseignants et personnel de l’Education ; et cette politique de bas salaires, enchaîne-t-il, hypothèque d’avance le « Chantier Education » en cette année cruciale des élections. Pour rappel, il convient de noter que le gouvernement et les syndicats se sont réunis en deux phases : d’abord du 01 au 15 décembre 2010 ; ensuite du 31 janvier au 02 février 2011 et se sont convenus des augmentations successives de salaires, en deux tranches.
Pour le Syeco, le gouvernement ne doit plus tergiverser dans l’application du  barème de Mbudi, parce que tous les jours qui passent, il est félicité par les institutions internationales des finances pour des prouesses – dit-on – de bonne gestion comme l’a confirmé l’atteinte du Point d’achèvement PPTE annoncé à la fin du mois de juin 2010 et qu’aujourd’hui tous les indicateurs économiques seraient au vert. Pour tous les membres de Syeco interrogés, il est plus que temps que les enseignants en particulier – et tous les agents et fonctionnaires de l’Administration publique en général – bénéficient, eux-aussi, de toutes ces retombées de « bonne gestion des finances de la République par le gouvernement » au même titre que les politiciens.
                                          SAKAZ

Leave a Reply