EPSP : le ministre reçoit six curricula du cycle professionnel

        802a9daf23bff040c546f525d4bd22bc_XL    Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.), Maker Mwangu Famba a reçu six Curricula des options regroupées de l’Enseignement technique agricole et des Référentiels des filières du cycle professionnel. Les curricula des filières suivantes sont concernés : l’Agriculture et Foresterie ; l’Elevage vétérinaire ; les Engins agricoles ; les Productions horticoles et, enfin, la Transformation des produits agricoles et Nutrition de base. Cette cérémonie s’est déroulée hier, 13 novembre 2013, au Centre catholique Béthanie, dans la commune de la Gombe. La production de ces outils pédagogiques indispensables à la réforme et à la redynamisation de ces filières a été rendu possible grâce à un accord de partenariat conclu en 2006 entre le ministère de l’EPSP et l’Association Flamande de Coopération au Développement et d’Assistance Technique (VVOB en sigle). Cet accord a pour objectif général l’amélioration de la qualité de l’Enseignement en Rd Congo, précisément dans les sous secteurs du Cycle primaire et de l’Enseignement professionnel agricole.

            Dans son mot de circonstance, Maker Mwangu a noté que dans notre pays, l’état des lieux de l’Enseignement professionnel établi en 2010 lui permet d’affirmer la disparition lente du cycle professionnel sur l’ensemble du territoire national. Pour lui, les raisons sont nombreuses et variées dont la principale demeure la mauvaise opinion de la société congolaise. Celle-ci pense que les enfants qui fréquentent le cycle professionnel ne sont pas doués et que leurs parents sont pauvres. Une opinion totalement erronée qui a conduit à voir notre pays amputé d’une main-d’œuvre qualifiée et des encadreurs des paysans. La production agricole de ces derniers a été fortement perturbée au point qu’elle est tombée très bas avec comme conséquence la pauvreté et la malnutrition. C’est pour lutter contre la pauvreté et pour d’atteindre l’autosuffisance alimentaire, le ministre de l’EPSP a signalé avoir développé les aspects pédagogiques liés à l’agriculture dans les programmes scolaires afin d’inciter les jeunes à fréquenter les écoles  professionnelles agricoles. Avec 75% de surface des terres cultivables, son climat favorable et ses ressources humaines disponibles, il a dit que la Rd Congo offre des nombreuses potentialités agricoles. Il a demandé à tous les partenaires éducatifs, spécialement, d’encourager les enfants à s’inscrire dans les écoles techniques ou professionnels agricoles. Cela aidera, a-t-il conclu, la lutte contre la pauvreté et va promouvoir l’autosuffisance alimentaire dans notre pays.

Rd Congo et Royaume de Belgique : une excellente coopération

            Auparavant, dans un mot de circonstance, Paul Bottelberge, programme manager  de la VVOB a abordé l’excellence des relations de coopération entre son pays et la Rd Congo, particulièrement dans le secteur sensible qu’est l’Agriculture. En introduction, le secrétaire général à l’EPSP, Dieudonné Lufunisabo Bundoki, a prononcé le mot d’accueil en rappelant l’apport combien significatif des experts des ministères de l’Agriculture, de  l’EPSP, de l’Environnement, etc…et il n’a pas oublié l’appui matériel et financier de la VVOB.

SAKAZ

Leave a Reply