EP 1 Ebeya de Mbanza-Ngungu réhabilitée

Salles de classe réhabilitées  et biens peintes, nouveaux  bancs,  armoires, chaises  et tables pour enseignants, etc.l’EP 1 EBEYA est revêtue de sa nouvelle robe grâce   au  Projet d’Appui au Redressement du Secteur de l’Education  (PARSE en sigle). La remise officielle de l’EP 1 EBEYA de Mbanza-Ngungu   au ministre de l’EPSP ainsi qu’aux autorités territoriales de Mbanza-Ngungu a eu lieu le mercredi 25 juillet 2012 aux installations  de ladite école.
Le coût  total de ces travaux  s’élève à 101.333 dollars américains dont 91.973 dollars pour la  réhabilitation  et 19.360 dollars américains pour les mobiliers. C’est dans le souci du bien-être de la jeunesse congolaise et  d’accroître l’accès aux conditions  qui vont   favoriser un bon déroulement  des activités scolaires afin de faciliter une bonne assimilation de la matière aux   enfants congolais que cette école a été réhabilité.

 En effet,  cette école compte  12 salles de classes logées dans deux bâtiments. Dans son mot de circonstance, Simon KAYOLO (coordonateur du projet Parse) a  parlé succinctement   de l’importance de cette réhabilitation,  du mandat qu’il a reçu de la part du gouvernement ainsi que des objectifs à atteindre d’ici 2013. On note  que ces travaux de  réhabilitation sont inscrits dans le cadre du volet  génie civil du projet Parse. « Il s’en suit clairement que pour accroitre le taux de fréquentation  des écoles par les enfants, il  faut non seulement préparer les structures d’accueil, mais aussi veiller à ce que ces structures soient susceptibles d’assurer aux enfants de bonnes conditions de scolarité », souligne  Simon KAYOLO.
 C’est dans cette  même logique des choses que le ministre de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel, Marker Mwangu, a exprimé la joie de voir cette école   réhabilitée et sa rétrocession faite en période de grandes vacances. Car ceci  permettra aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions dès la rentrée scolaire prochaine.

  « Rassurez-vous, cette réhabilitation  n’est pas un  acte  isolé. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie du développement du sous-secteur de l’EPSP… », a déclaré  le ministre de l’EPSP.
 La  Banque Mondiale au travers son représentant Rachidi Radji a  salué les efforts consentis par Parse pour la  rapidité mise  dans l’exécution de ces travaux de réhabilitation.  Et, il a terminé son allocution  en félicitant  le coordonateur Simon Kayolo et toute son équipe durant son mandat de deux ans. Pour lui,  le bilan est très positif.
 Certes, ces travaux ont duré cinq mois. La supervision  technique desdits travaux  a été assurée par l’UNOPS. Il  faudrait noter que la réhabilitation  de cette école n’était pas incluse dans le programme. C’est après  la réhabilitation de l’EP 2  EBEYA  en avril 2011, toujours dans le même rayon qu’une plaidoirie  des habitants de Mbanza-Ngungu avait été  faite pour le cas de l’EP 1 EBEYA. Vu la réponse positive, le  ministre de l’EPSP a demand» à la population de Mbanza-Ngungu de protéger  ce bien afin de répondre aux  objectifs du millénaire  pour  le développement durable.
 Il sied de rappeler que   le  Projet d’Appui au Redressement du Secteur de l’Education (PARSE en sigle)  a pour objectifs : favoriser l’accès des enfants à l’école primaire ; améliorer la qualité de l’enseignement primaire et renforcer les capacités institutionnelles  et financière du secteur de l’éducation  dans son ensemble.


                                                         Dorcas Nsomue 

Leave a Reply