Elections 2011 : le « Social », priorité de She Okitundu à Lukunga

Léonard She Okitundu a choisi le jour d’ouverture officielle de la campagne, le vendredi 28 octobre 2011, pour annoncer formellement sa candidature à la députation nationale. Il l’a fait au cours d’une conférence de presse tenue au siège du Groupe d’initiatives et d’Actions pour le Développement de Barumbu (GIADEBA) dans la Commune de Barumbu. Cette ambition, explique-t-il, n’a rien de surprenant car il aurait pu être candidat député national en 2006 mais était contraint, en tant que Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, de « garder le Temple » au moment où tout le monde s’en était allé en campagne.

Acteur politique expérimenté, Léonard She Okitundu a choisi la circonscription de la Lukunga afin de concrétiser sa vision de la mission parlementaire. En effet, estime-t-il, au-delà de la mission classique dévolue à un élu, le dépôt de sa candidature procède, d’une part, du souci d’œuvrer en tant qu’élu du peuple à la promotion de la ville de Kinshasa et, d’autre part, de sa détermination à apporter sa contribution à la réflexion et aux initiatives tendant à la résolution de la question sociale dans notre pays en général et dans la ville de Kinshasa en particulier.

En clair, explique-t-il, il s’agit d’un parlementarisme de proximité dans lequel l’élu ne peut se contenter de légiférer et de contrôler le gouvernement, mais doit, dans notre contexte particulier d’un pays post-conflit, rester proche de ses électeurs pour se rendre compte de ses préoccupations, les relayer auprès des autorités compétentes en en faisant le suivi et au besoin, être capable d’imagination en envisageant des solutions alternatives. Aussi, le candidat actuellement sénateur, promet-il de demeurer un élu immergé dans la population, au faîte de ses réelles préoccupations.
Durant les trente jours de la campagne, le candidat She Okitundu a annoncé qu’il va axer son discours sur la question sociale, la jeunesse et la promotion de la ville de Kinshasa.

Concernant le premier point, cet ancien social-démocrate, converti en économiste de marché, pense qu’au terme de la sévère cure d’austérité imposée aux Congolais par les institutions financières internationales au nom du rétablissement des grands équilibres macroéconomiques dans le cadre du processus conduisant au point d’achèvement de l’initiative PPTE, la question sociale demeure la préoccupation primordiale de nos compatriotes. Selon lui, celle-ci ne trouvera sa solution que par la création d’emplois. « Car seul l’emploi génère le salaire et seul le salaire permet à toute personne de conquérir son autonomie », a-t-il lancé.

Aussitôt élu député national, le candidat Okitundu s’engage à œuvrer pour l’ouverture de notre pays aux investissements étrangers, seule issue, à son avis, pour l’accélération de son relèvement économique. D’où sa proposition de mettre sur pied, de concert avec d’autres collègues, une structure militant activement pour l’amélioration du climat des affaires en vue notamment de rehausser la place de la RDC dans le classement « Doing Business ».
Au sujet de la promotion de la ville de Kinshasa, « miroir et vitrine du pays », Léonard She Okitundu jure, dès son accession aux affaires, d’amplifier son plaidoyer pour la priorité à accorder à la rénovation et à la modernisation de la ville de Kinshasa dans le cadre de l’œuvre de reconstruction du pays initiée par le Chef de l’Etat.
Enfin, défenseur de la jeunesse de Lukunga, le candidat Okitundu s’engage à faire de la formation professionnelle un de ses chevaux de bataille face à la carence en RDC de la main-d’œuvre suffisamment qualifiée. « Aussi, la réforme de notre système éducatif s’impose afin de le rendre compétitif et de consolider l’employabilité de notre jeunesse », a-t-il clamé.

Tshieke Bukasa

Leave a Reply