Ecoles militaires de Kitona : 681 brevets décernés à l’issu des formations

Le général d’Armée Didier Etumba, chef d’Etat-major général des FARDC, a présidé le mercredi 10 septembre 2014, la cérémonie de remise des brevets aux lauréats des écoles militaires d’infanterie, d’artillerie et du service de santé du Camp de Kitona, à l’issue de leurs formations. Pour l’école d’Artillerie, 230 sous officiers au total ont reçu leur brevets de chef de section à la fin de leur formation, commencé au mois de mars de cette année. 435 militaires de l’école d’artillerie ont aussi à leur tour célébré la fin de leur stage de commandant de batterie d’artillerie de campagne et d’artillerie anti-aérienne. Il s’agit précisément de 65 officiers de brevet I, 71 sous-officiers de brevet II, 85 sous-officiers de brevet III, 214 militaires du rang de brevet IV, soit un bataillon au complet de la brigade de défense principale. Enfin, en ce qui concerne l’école de service de santé, 11 infirmiers polyvalents A2 et 5 techniciens de laboratoire médical ont reçu leurs diplômes, après une formation de cinq ans.

Ladite cérémonie s’est déroulée en présence du général-major, Vainqueur Mayala, commandant de la Région militaire, du général de brigade, Gabriel Moustapha, commandant de la Base de Kitona, du colonel Hervé Temporel, attaché de défense français, et du Colonel Alain Genetel, adjoint au chef de Mission, représentant le chef de la Mission de conseil et d’assistance de l’Union Européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la Défense, EUSEC RD Congo.

A cette occasion festive, le général Didier Etumba a félicité les heureux lauréats de l’école d’infanterie, du Service de Santé et de l’école d’Artillerie, le premier bataillon organique formé depuis le lancement de la réforme des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Le chef d’état major-général des FARDC à, dans son adresse, insisté sur la discipline des cadres et le respect des lois nationales et internationales. Ce, conformément à l’un des principes directeurs de la mise en œuvre de la réforme des FARDC sur le professionnalisme.

Pour sa part, le Général de Brigade, Gabriel Moustapha, a remercié les partenaires, notamment la mission EUSEC RD Congo, qui a réhabilité les infrastructures des écoles de Kitona et les a dotées des nouveaux bâtiments réfectionnés, ainsi que des matériels appropriés.

Notons que la relance du système de la formation militaire s’inscrit dans le cadre du Programme d’action élaboré et signé conjointement par le ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC) de la RDC, et la mission EUSEC RD Congo en janvier 2010. Ce programme d’action renouvelé annuellement, soutient la mise en œuvre du Plan de Réforme de l’Armée (PRA) tel que défini par les autorités congolaises.

 

Myriam Iragi Maroy   

Leave a Reply