Dungu : les bases opérationnelles de la LRA démantelées

L’information a été confirmée hier mercredi 8 septembre 2010 par le porte-parole de la Mission de l’Onu pour la stabilisation en RDC(Monusco), Madnodje Mounoubai, au cours de la rencontre hebdomadaire de la Mission avec la presse. Cependant, l’agent onusien a souligné que bien qu’il n’y ait plus de base opérationnelle de l’Armée de résistance du Seigneur(LRA) à Dungu, en Province Orientale, ces rebelles ougandais continuent d’opérer par petits groupes de plus ou moins 5 personnes. « Il est vrai que la LRA n’a pas encore disparu, mais elle n’a plus sa capacité d’antan… » a clamé Mounoubai. 

            Par ailleurs, a-t-il fait noter, suite aux enlèvements et tueries de villageois perpétrés par les éléments de la LRA en différents endroits au nord du district de Bas-Uélé, les Forces armées de la RDC(FARDC) ont mené, conjointement avec les Forces de défense du peuple ougandais(UPDF), des opérations militaires contre les rebelles. Ainsi, du 29 au 30 août dernier, plusieurs éléments de la LRA ont été ainsi tués par les FARDC et l’UPDF dans les districts de Haut et Bas-Uélé. 

Et le 1er septembre 2010, le commandant des FARDC basé à Duru a rapporté que 4 autres rebelles de la LRA ont été tués le 30 août par l’UDPF à Nakale. Le 28 août 2010, les FARDC ont poursuivi des rebelles de la LRA qui ont enlevé 7 villageois à 3 Km au sud-ouest du poste opérationnel de la Force de la Monusco de Duru, grâce aux éléments fournis par ce poste. 

Ituri : un chef du FPJC arrêté

            En Ituri, annonce la Monusco, la situation sécuritaire est relativement stable. L’arrestation annoncée le 1er septembre 2010 de Sharif Manda, dirigeant du Front Populaire pour la Justice au Congo(FPJC), par les Forces ougandaises constitue selon la Mission un signe encourageant et contribuera au succès des opérations dans cette partie du pays. Il a été remis aux FARDC le 2 septembre 2010.

            Entre-temps, les FARDC poursuivent leur opération dans la région de Poto-Poto et de Zunguluka, alors que la Force de la Monusco s’attache à fournir avec les Ong, une assistance aux déplacés du sud du territoire d’Irumu. A cet effet, le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu en RDC (Ocha/ RDC) a précisé que dans le cadre du Programme de réponse rapide aux mouvements des populations(RRMP), l’Ong Solidarités a effectué la semaine passée une mission à Buakadi où l’on a signalé la présence de près de 1.300 ménages déplacés en provenance de la partie nord de la province du Nord-Kivu. Cette partie du Nord-Kivu, faudrait-il souligner, est le théâtre des opérations militaires des FARDC contre les rebelles ougandais de l’ADF/NALU depuis le mois de juillet dernier. Selon le rapport de cette mission, les conditions d’hébergement des déplacés sont très difficiles et la prévalence de la malnutrition dans la zone avoisine les 8%. On signale également des problèmes d’accès aux soins de santé.

Tshieke Bukasa

 

Leave a Reply