Divorcés, des ex-époux se disputent les biens

justice6L’affaire oppose Oscar Engwanda à son ex-épouse Fridda Mbiti. Elle était examinée par le tribunal de paix de Ngaliema, hier mardi 22 avril.

L’audience était consacrée au problème du partage de l’ensemble des biens que le couple avait obtenus pendant l’union.  A l’audience publique d’hier, tout a tourné autour de la parcelle située sur l’avenue Mongusu, dans la commune de Nsele, à la Cité de Kinkole.

Egwanda exige que cette parcelle lui revienne, étant donné que certains membres de sa famille y habitent.  Ce que la partie défenderesse Fridda conteste, estimant qu’elle a beaucoup servi son ex-belle famille. Elle  ne reconnait pas avoir vendu l’une de leurs parcelles située sur l’avenue Matiaba n°17 lorsqu’elle était encore sous le toit conjugal.

Il sied de noter que les deux parties avaient énuméré quelques biens, principalement des parcelles que le couple s’était procurées dans les différentes communes de la ville de Kinshasa comme ailleurs.

Devant ces tiraillements, le tribunal a pris l’affaire en délibéré, et le jugement sera rendu dans le délai légal de huit jours.

Pour rappel, le tribunal a été saisi en 2013, alors que la dame avait quitté le toit conjugal depuis le 2 août 2005. Cependant, les problèmes avaient commencé le 31 décembre 2004 suite à un appel téléphonique. Le divorce avait été prononcé en 2013, mais le tribunal s’était réservé pour dissoudre le régime matrimonial.

            Les parties sont revenues pour solliciter la dissolution du régime matrimonial choisi par les époux qui était celui de : « la communauté universelle des biens ». Selon le Code de famille, ce régime voudrait que les biens obtenus par l’homme ou la femme avant comme pendant le mariage appartiennent aux deux conjoints.

            D’où, en cas de séparation, les deux conjoints doivent jouir de mêmes droits. Ici, le couple n’a pas eu d’enfant. A cet effet, le droit voudrait qu’il y ait un partage légal et équitable des biens entre les deux parties au procès.   Affaire à suivre…

Dorcas Nsomue  

Leave a Reply