Des locaux retapés créent la sensation au Lycée de Limete

Les élèves et responsables scolaires du Lycée de Limete n’ont pas pu retenir leur joie de constater qu’un de leurs anciens bâtiments – dont la toiture a été emportée par la tempête du 28 avril 2010 – est aujourd’hui coiffé d’une nouvelle toiture. Cela grâce à l’argent remis par le Fonds de Promotion de l’Education Nationale (FPEN) à cette école à travers la Direction provinciale de l’EPSP/Kin-Est. Initialement, seule la toiture était concernée par la réhabilitation ; mais faisant une bonne gestion de la somme lui remise, le préfet de cette école, Mme Kalunga Didimba a su construire une salle de professeur, une douche et a réhabilité également les anciennes latrines pour élèves. La remise des ces nouveaux bâtiments au Lycée  a fait l’objet d’une cérémonie parrainée par le Secrétariat général à l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (E.P.S.P.) le samedi 18 septembre 2010. 

          Le Comité de gestion a.i. du Fpen, conduit par Mme Florentine Soki Fwani Eyenga, a rehaussé cette manifestation de sa présence. La directrice provinciale de l’Epsp/Kin-Est, Marie Jeanne Mimbu, était aussi présente. Prenant la parole à cette occasion, Mme Kalunga a remercié tous ceux qui, ont contribué à la réalisation de cette œuvre, en particulier les parents d’élèves qui y ont contribué par le payement des frais scolaires et le Fpen à travers Mme Florentine Soki Fwani qui s’est investie pour la concrétisation de ce projet. Elle n’a pas oublié de mentionner aussi son chef direct, la directrice provinciale de l’Epsp/Kin-Est qui s’est battu aussi pour cette réhabilitation, au point qu’elle a exempté ce lycée du payement de certains frais réglementaires dus à la hiérarchie. Mme Kalunga a conclu en sollicitant une fois de plus l’attention du Fpen car son école a encore besoin d’une grande salle et d’une salle de dactylographie. 

Face aux moyens limités de la Fpen, la patience s’impose 

          Au nom de son Comité de gestion, F. Soki Fwani a remercié le préfet pour l’effort fourni dans l’utilisation rationnelle du fonds mis à sa disposition pour la réhabilitation de son école. Elle s’est dit satisfaite de constater que l’engagement pris pour ce travail a été tenu par tous les partenaires ; et cela a eu pour conséquence la production d’un travail de bonne qualité. Non seulement la toiture est refaite, mais il y a aussi de nouvelles constructions. Ceci est à l’honneur de la Congolaise et prouve, selon Soki, que celle-ci est capable de beaucoup de choses pour le développement de son pays. Elle a aussi félicité Marie Jeanne Mimbu pour avoir facilité la tâche au responsable scolaire du Lycée. Répondant à la demande de construction de nouvelles salles, elle a dit que face aux maigres moyens dont dispose actuellement le Fpen, le Lycée doit s’armer de patience ; surtout qu’avec la gratuité de l’enseignement décrétée par le gouvernement – qui est une excellente décision – les moyens dont Fpen dispose vont s’amenuiser. Toutefois, elle a promis d’explorer d’autres ressources pour réaliser l’objet social de son institution.

          Prenant la parole à son tour, la directrice provinciale de l’Epsp/Kin-Est s’est déclarée très heureuse de cette action du Fpen qui est venu secourir une des ses écoles sinistrées. Elle a demandé aux élèves et professeurs de faire bonne usage de ces infrastructures pour qu’elles servent longtemps aux générations futures.

SAKAZ

Leave a Reply