Des leaders Ne Kongo désavouent Fabrice Puela

puelaAu moment où les leaders de la Province du Bas Congo ont pris la résolution de promouvoir la cohésion, il est dommage de constater que l’un d’entre eux, en l’occurrence un élu du peuple en la personne de Fabrice PUELA, se répand sur des chaines de télévision par des propos mensongers et diffamatoires à l’endroit des autorités de la province. Propos mensongers et diffamatoires car ne reposant sur aucune preuve palpable et vérifiable. car cachant maladroitement des sentiments haineux x vis-à-vis des fils de la province qui ont le tort de prêcher par l’exemple au profit de leur terroir. Telle a été la conclusion qui a ponctué la conférence de presse tenue hier au siège de l’ONG « Debout le Bas-Congo » situé sur l’avenue de l’Enseignement dans la commune de Kasavubu. Côte-à-côte des députés, des sénateurs, des animateurs des Ong de développement opérant au Bas Congo ayant pris part, dimanche dernier à l’hôtel Ascension, à la rencontre entre Ne Kongo autour du gouverneur Jacques MBADU.

 Qui ne sait pas que l’honorable PHOBA est impliqué dans une affaire de fausse convocation de l’ANR dans le but d’obtenir pour son épouse le droit d’asile en Europe ? L’affaire est si grave que ce député de Boma risque d’être déféré devant la justice pour faux et usage de faux et tentative de trafic des êtres humains. Curieusemsent, Fabrice PUELA réfute des faits si graves dès lors que le complice utilisé par l’honorable PHOBA se trouve détenu à l’ANR après avoir fait des aveux constants.

PUELA ne serait-il pas l’arbre qui cache la forêt dès lors qu’il s’avère que ses faits et gestes répondent à une mission lui assignée par deux anciens gouverneurs de la province qui nourrissent l’ambition de reprendre du service par tous les moyens? Au sujet des 22O tracteurs fournis par le gouvernement central à la province du Bas- Congo pour le programme de la relance agricole, il a été établi qu’à son avènement, l’actuel gouverneur MBADU n’a trouvé que 22 en très mauvais état. Il les a d’abord fait réparer avant de les confier aux membres de la sécurité de la province qui les utilisent à bon escient. Pas de trace des 198 autres tracteurs, a indiqué l’un des orateurs, avant de signaler que 65 avaient été cédés à titre gratuit par l’ancien gouverneur MBATSHI Mbatshia au professeur GAMELA pour la création de la société commerciale SEMAG opérant à Songololo. Mais selon certaines indiscrétions, ces tracteurs auraient été vendus en Angola.

Des travaux de réfection des stades de football sont en cours grâce aux fonds propres de la province. A-t-on oublié que tous les stades se trouvaient dans un état de délabrement avancé depuis plus de dix ans? Les autorités provinciales actuelles ont recouru à un appel d’offres, coupant ainsi les pratiques maffieuses des commissions.

A l’avènement de Jacques MBADU, il y avait plus de 1.000 membres au cabinet du gouverneur, de son adjoint et des ministres provinciaux, un personnel pléthorique avec des fictifs. L’équipe actuelle s’est conformée à la loi qui prévoit 1O membres par cabinet. A l’heure actuelle, le cabinet du gouverneur ne dispose que de deux membres et si  la situation financière s’améliore, le nombre de dix sera atteint à tous les niveaux. Des emplois ont été créés,  notamment au niveau des inspecteurs des finances et des structures de passation des marchés publics.

Sur le plan social, 44 écoles et 3O centres de santé en pleine réfection seront inaugurés au plus tard à la fin de ce mois, a indiqué Me Roger MAKWALA de l’UDPS. La route entre Matadi et Boma, qui était devenue une piste depuis 7 ans, est en pleine réfection et va être asphaltée par des japonais d’ici une année.

Plus des 45 transformateurs d’électricité ont été achetés sur fonds propres de la province et distribués sur toute l’étendue du Bas- Congo. Quant à la desserte en eau potable, l’on signale que des groupes motopompes ont été installés dans certains quartiers de Matadi de sorte que l’on ne voit plus ce spectacle désolant de longues files d’hommes et femmes allant puiser de l’eau au fleuve. A Boma, des travaux de réinstallation de nouveaux tuyaux d’eau s’effectuent en vue de palier la carence d’eau. L’aéroport de Boma va bénéficier d’une piste de 3.OOO mètres asphaltés pour recevoir des avions de n’importe quel  type. La voirie de la ville de Boma va recevoir le premier coup de pioche d’ici la fin de ce mois.

            350 millions des Francs congolais sont mensuellement rétrocédés aux entités décentralisées. Cependant, à l’avènement de l’actuelle équipe, la province était redevable de l’ordre des 6 milliards des Francs Congolais des dettes auprès des banques commerciales privées. En plus des 2 milliards de FC des chèques sans provisions et 300 millions des FC remis à des opérateurs économiques bien connus car étant des prête-noms des responsables politiques. Voilà le tableau de la situation de la province contrairement aux allégations du député PUELA Fabrice. Il doit son élection au fait d’avoir été le chauffeur du candidat Etienne TSHISEKEDI qu’il a trahi en siégeant au parlement. Les leaders du Bas-Congo dénoncent le populisme auquel recourt souvent PUELA Fabrice à l’endroit des autorités centrales et provinciales. Une stratégie que les Ne Kong ne tolèrent plus. Pour preuve, lors de son meeting à Matadi, il n’a pas pu réunir plus de cent personnes et sa marche de Boma a été un cuisant échec, s’est indigné Me Roger MAKWALA.

F.M.  

Leave a Reply