Derniers hommages au professeur N’FAN : Banza Mukalayi avoue «Je viens de perdre l’un de mes meilleurs conseillers»

C’est dans l’après –midi du samedi 8 février 2014 que la dépouille mortelle du feu professeur N’FAN i YIND MUSHID Sylvestre a été portée en terre au cimetière Mbenseke Futi Nouvelle Cité.

 Amertume, regret, chagrin, douleur et peine sont autant de sentiments qui se lisaient sur les visages de nombreuses personnes venues rendre un dernier hommage à cet homme aux qualités multidimensionnelles.

Beaucoup de personnes ont rehaussé de leur présence cette douloureuse cérémonie, telle que des professeurs, responsables des fédérations et leurs membres, des associations ainsi que des mouvements sportifs.

Parmi les personnalités politiques, on a noté la présence de Mwando Nsimba de l’Assemblée nationale, du vice gouverneur du Katanga, du ministre Baudouin Banza Mukalayi Sungu de la JSCA, son collègue Remy Musungayi de l’Industrie,…

            Après la levée du corps de Maisha Parc, un escale de quelques minutes était prévue devant le ministère de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts.

Et après le passage au ministère, le cortège s’est dirigé vers l’UPN où une séance académique était organisée en l’honneur du feu sylvestre N’FAN avant l’enterrement au cimetière Mbenseke Futi Nouvelle cité.

            Saisissant cette opportunité, Baudouin Banza a remercié le gouvernement d’avoir réagi avec spontanéité par rapport à cette disparition.

            Le ministre a aussi loué le soutien du gouvernement égyptien pendant les formalités de rapatriement du corps. Je regrette d’avoir perdu l’un de mes meilleurs conseillers!», a-t-il martelé !

            Baptisant la salle des conférence du ministère de la Jeunesse «Salle N’FAN», Baudouin Banza a émis le vœu que la jeunesse puisse s’inspirer davantage  des vertus de cet homme.

N’FAN un encadreur scientifique  exemplaire

            Intervenant au nom de l’Université Pédagogique Nationale, le professeur N’GBANZO ON’ESALA Jacques du département d’Education physique, s’est dit troublé par cette grande disparition.

            Il a loué en N’FAN un leader dévoué et exemplaire.Il a affirmé que N’FAN avait beaucoup de respect pour le domaine auquel il appartenait et militait pour  son émergence.

            Kevin, fils de Sylvestre N’FAN, a rendu grâce à Dieu d’avoir rappelé leur aimable père à ses côtés.il a remercié le ministre Banza Mukalayi d’avoir compté leur feu père parmi ses dignes collaborateurs.

            Kevin a encore rappelé il y a trois années, ils étaient devenus orphelins de mère, et voilà maintenant que le Très Haut vient de rappeler à lui leur cher père.

            Evoquant les souvenirs de leur tendre papa, il a affirmé qu’il était pour eux à la fois un ami et un maitre.            Au regard des témoignages qui ont été livrés au cours de ses funérailles, il a été signalé que le disparu a été l’initiateur de beaucoup d’actions au niveau du mouvement sportif congolais. Ses nombreux admirateurs et collaborateurs ont loué en l’illustre disparu, son sens élevé de solidarité et regrettent qu’il ait connu la mort au front.

Melba Muzola

Leave a Reply