Défenseur central de l’AS V.Club : Thierry Kasereka : plus de peur que de mal

 téléchargement (20)Blessé au niveau de la joue droite et à la tempe, son cas n’a pas été jugé alarmant par le personnel soignant, ayant été protégé lors du choc par l’airbag dont est muni sa jeep. C’est vers 5h10’ que Kasereka a été extrait de son véhicule et transporté au dos par un des policiers de garde de la PIR, à quelques mètres de là, pour ce centre hospitalier. Le véhicule est fortement endommagé par l’avant, après avoir percuté l’enclos de sécurité métallique avant d’aller terminer sa course folle sur les marches de la petite esplanade du monument du Président Joseph Kasa-Vubu, au rond-point Kimpwanza, dans la Commune de Kasa-Vubu.

Selon des témoins, rapporte Radio Okapi, le footballeur qui était seul au volant, avait connu une perte de roue avant de sa jeep qui roulait excessivement vite. L’automobile a alors fait un bond spectaculaire pour aller se cogner contre la clôture du monument, situé au croisement des avenues Assossa et Victoire. Les mêmes sources rapportent que les policiers avaient trouvé à l’intérieur du véhicule des bouteilles des liqueurs.

Il est à noter que Thierry Kasereka n’a pas effectué le déplacement de Khartoum où séjourne son club depuis mardi dans la perspective du match de la 3ème et dernière journée, du groupe A, des quarts de finale de la 18ème Ligue des champions de la CAC (Confédération africaine de football), prévu ce vendredi 6 juin, contre l’équipe soudanaise d’Al Hilal Omdurman. Selon des sources bien renseignées au sein de l’AS V.Club, l’équipe avait décidé de laisser Thierry Kasereka à Kinshasa à cause de sa longue absence aux séances d’entraînement depuis son retour de Lubumbashi où il avait pris part, le dimanche 25 mai au stade TP Mazembe de la Commune de Kamalondo, à la rencontre de la 2ème journée des quarts de finale de la même compétition continentale contre le TP Mazembe. Il n’avait apparu à l’entraînement, au stade Révérend Père Raphaël, que le lundi 2 juin, c’est-à-dire la veille du voyage pour Khartoum.

Pour rappel, en avril dernier, Kasereka avait déjà connu un accident de circulation au volant de sa jeep avec laquelle il avait percuté une dame – qui a survécu – au niveau du boulevard Sendwe. Cela lui avait valu un bref séjour en prison.

Richie Mofiling Bosogose (Ifasic) et S.Nt.M.

Leave a Reply